BFMTV

Un an de prison requis contre Berlusconi dans l'affaire Unipol

BFMTV

Le parquet de Milan a requis jeudi un an de réclusion contre Silvio Berlusconi, jugé pour la publication illégale en 2005 dans un journal de son groupe d'une écoute téléphonique entre le chef de la gauche à l'époque et le président de l'assureur Unipol.

 "Ce procès a démontré la responsabilité de Silvio Berlusconi, outre celle de son frère Paolo", a déclaré dans son réquisitoire le procureur, Maurizio Romanelli, affirmant qu'il s'agissait d'une "affaire très particulière et très grave".

Selon le parquet, le procès a démontré la culpabilité de Berlusconi dans une affaire qui "ne consiste pas seulement en une fuite d'informations" mais qui a porté préjudice à "Fassino, à l'époque parlementaire et chef de l'opposition", et ce, quelques mois avant les élections.

L'avocat du Cavaliere, Niccolo Ghedini a aussitôt dénoncé ces réquisitions comme "une condamnation destinée à influer sur le vote de février", alors que M. Berlusconi est candidat pour la sixième fois au poste de Premier ministre aux législatives prévues les 24 et 25 février.