BFMTV

Séisme en Italie: le bilan humain pourrait dépasser celui de l'Aquila

Alors que 247 victimes sont comptabilisées ce jeudi, après le séisme de mardi soir en Italie, le bilan ne cesse de s'aggraver. D'après la Protection civile, qui coordonne les opérations de secours, il pourrait à terme dépasser celui du séisme de l'Aquila qui avait fait 308 morts en 2009.

A mesure que les secouristes sortent des corps et, plus rarement, des rescapés des décombres, le bilan humain du séisme qui a frappé le centre de l'Italie dans la nuit de mardi à mercredi augmente. Ce jeudi, il est de 247 victimes officiellement, mais ne semble pas près de se stabiliser, au vu des informations qui arrivent des localités touchées par la catastrophe. 

"A Amatrice on est déjà au-dessus des 200 morts", a assuré jeudi matin Sergio Pirozzi, le maire de ce petit village touristique du Latium, presque rayé de la carte. Un chiffre qui n'a pas encore été confirmé officiellement. A l'hôtel Roma, dont la plupart de la quarantaine de chambres étaient occupées, la confusion règne, et il est encore impossible de compter les rescapés, parmi les nombreux touristes enregistrés dans l'établissement avant le tremblement de terre. 

La difficulté d'établir un bilan stable

Devant la presse, la Protection civile italienne a évoqué ce jeudi 264 blessés hospitalisés, mais n'a su donner une estimation du nombre total des disparus. De quelques dizaines à plusieurs centaines, différents chiffres ont circulé mercredi toute la journée.

Evoluant au compte-goutte, le décompte des victimes est d'abord fait par les pompiers avant d'être transmis à la Protection civile. Les autorités appellent notamment les habitants des communes touchées partis en vacances au moment du drame à se manifester. En cette période estivale, le nombre d'habitants de petites communes pittoresques comme Amatrice est multiplié par trois ou quatre avec l'arrivée des touristes.

Une enquête ouverte par le parquet de Rieti

Comme le rapporte La Repubblica, le chef du département de la Protection civile, Fabrizio Curcio, n'exclut que le bilan total dépasse celui du séisme de l'Aquila, qui avait fait 308 morts le 6 avril 2009, sur une population d'un peu plus de 72.000 habitants. "Nous sommes plus ou moins proches du nombre des victimes à l'Aquila", a-t-il d'abord expliqué, interrogé sur la chaîne SkyTg24 ce jeudi. Ajoutant que ses services ne seraient "pas surpris" si ce nombre venait à être dépassé.

Au lendemain du séisme, le quotidien précise aussi que le parquet de Rieti, petite ville de la province du même nom, dans le Latium, a ouvert une enquête qui s'intéressera notamment aux dégâts survenus dans les bâtiments qui avaient été restructurés récemment, comme l'école d'Amatrice, ou le campanile d'Accumoli.

Charlie Vandekerkhove avec AFP