BFMTV

Italie: au moins deux morts dans un séisme à Ischia, deux enfants prisonniers des décombres

Deux enfants sont prisonniers des décombres à Ischia.

Deux enfants sont prisonniers des décombres à Ischia. - Gaetano Di Meglio - AFP

Au moins deux personnes sont mortes dans un tremblement de terre qui a frappé lundi soir l'île très touristique d'Ischia, au large de Naples.

L'Italie une nouvelle fois frappée par un séisme. Un an quasiment jour pour jour après le terrible tremblement de terre qui avait touché Amatrice et causé près de 300 morts, ce sont les habitants de l'île d'Ischia, très prisée par les touristes à cette époque, qui ont senti le sol tremblé lundi soir. Au moins deux personnes ont été tuées par ce séisme de magnitude 4.0 et une quarantaine de personnes ont été blessées.

Plusieurs immeubles se sont effondrés, tandis que beaucoup de bâtiments présentaient de larges fissures menaçantes. La terre a tremblé à 20h57, avec un épicentre à dix kilomètres de profondeur au nord-ouest de l'île. D'abord évalué à 3,6 par l'Institut national de géophysique, le séisme a été révisé à 4,0 dans la soirée et a été suivi d'au moins une quinzaine de répliques mineures.

Deux enfants piégés

Une femme âgée est morte à Casamicciola, dans le nord de cette île située au large de Naples, tuée par des débris tombés de l'église Santa Maria del Suffrage, selon la protection civile. Le corps sans vie d'une autre victime a été repéré dans les décombres d'une maison écroulée, selon les médias italiens. Les villes de Casamicciola et Lacco Ameno ont été principalement touchées. L'hôpital Rizzoli de Lacco Ameno a notamment été évacué dans la nuit en raison de la présence de nombreuses fissures dans le bâtiment.

A quelques kilomètres de là, à La Rita, les secouristes ont réussi à sauver trois enfants et leur père qui étaient bloqués sous les ruines de leur habitation. Un bébé de sept mois en pleurs a pu être extrait dans la nuit des décombres. Ses deux frères ont été secouru dans la journée de mardi. C'est leur mère, enceinte, qui avait donné l'alerte alors que le père a pu être secouru au milieu de la nuit.

Les bâtiments mis en cause

Selon la préfecture de Naples, les secours ont pu communiquer avec les deux enfants âgés de 4 et 7 ans qui se seraient réfugiés sous leur lit au moment du séisme. Les pompiers ont annoncé avoir rejoint leur grand frère Ciro, 11 ans, et s'employaient encore en fin de matinée à lui frayer un passage dans les débris.

Nous sommes restés en contact avec eux toute la nuit. Il y a eu une interruption de la communication à cause de leur fatigue. Puis ils se sont remis à parler et cela nous a réconfortés", a expliqué à la presse Luca Cari, porte-parole des pompiers italiens.

Parmi la quarantaine de blessés figurent plusieurs enfants et surtout beaucoup de touristes. Ischia est en effet l'une des destinations privilégiées par les Italiens l'été. Depuis mardi matin, beaucoup d'entre eux quittent l'île. Déjà, la presse met en cause la qualité des constructions qui ne respecteraient pas les normes antisismiques.

"Ce n'est pas nouveau que les tremblements de terre d'aussi faible ampleur font des dégâts, et ce, parce que les bâtiments ne sont pas adéquates", note Carlo Dogliono, le directeur de l'institut national de recherche sur les séismes, cité par La Repubblica.

Justine Chevalier avec AFP