BFMTV

Gênes: un miraculé de la catastrophe témoigne sur BFMTV

DOCUMENT BFMTV - Davide Capello se trouvait dans sa voiture lorsque le viaduc de Gênes s'est effondré mardi. Par miracle, il s'en sort avec seulement quelques contusions. Et raconte une scène digne d'un film catastrophe.

Au lendemain de l'effondrement du pont de Gênes, Davide Capello est encore sous le choc. Mardi, il se trouvait dans sa voiture, comme des centaines de personnes qui empruntaient le viaduc autoroutier de Gênes. L'orage bat alors son plein, il pleut sur la ville. Soudain, le jeune homme entend un énorme bruit: "J'avais l'impression d'être dans un film", raconte-t-il à BFMTV.

"J'ai entendu un bruit sourd et j'ai vu les voitures devant moi qui tombaient. J'ai vu la route s'effondrer, puis je suis tombé avec elles. Je pensais que c'était fini pour moi."

"Je me sens comme un miraculé"

Davide doit sa survie à un détail: sa voiture s'est encastrée dans des blocs de béton qui ont ensuite formé une caisse de protection autour de son véhicule.

"Quand la chute s'est arrêtée j'ai appelé les pompiers pour leur expliquer, je me suis efforcé de rester lucide. Puis j'ai appelé ma famille, j'avais besoin de les entendre et de leur dire que j'allais bien. J'ai réussi à sortir de la voiture par mes propres moyens et j'ai vu les secours un peu plus bas."

Davide Capello n'en revient toujours pas: "Ce pont je le prends souvent, c'est l'unique chemin pour venir de ma ville à Gênes, je n'aurais jamais imaginé qu'une chose pareille puisse se produire. Je suis vraiment désolé pour ceux qui ne s'en sont pas sortis. Je me sens comme un miraculé." Et pour cause: il s'en sort avec seulement un léger mal de dos et quelques contusions.

A. K.