BFMTV

Cinq mois après avoir été séparées, une migrante et sa fille de quatre ans sont enfin réunies

Une migrante ivoirienne, qui a été séparée de sa fille de quatre ans il y a plusieurs mois, a enfin pu la retrouver lundi.

Les retrouvailles étaient émouvantes. Après cinq mois de séparation, la petite Oumoh et sa mère Zanabou ont été réunies. Ensemble, elles avaient fui la Côte d'Ivoire pour échapper à l'excision, voulue par sa famille paternelle, et s'étaient réfugiées en Tunisie.

Mais la mère a dû retourner en Côte d'Ivoire pour aller y chercher quelques affaires. Afin de pouvoir s'y rendre, elle confie Oumoh à une amie, qui enlève la petite fille et lui fait traverser la frontière libyenne. Zanabou perd alors toute trace de son enfant.

Oumoh est, elle, envoyée en Italie, dans une barque avec une quinzaine d'autres de personnes. Une fois arrivée sur l'île de Lampedusa, elle se retrouve seule. Les autorités la prennent alors en charge et la place dans un foyer pour mineurs. A ce moment, plus de 7.000 kilomètres séparent Oumoh de sa mère, toujours en Côte d'Ivoire.

Mais Zanabou refuse d'abandonner sa fille, et sa patience finit par payer. Une autre famille de migrants reconnaît Oumoh et parvient à donner l'identité de sa mère. Les services diplomatiques se mobilisent et parviennent à entrer en contact avec celle-ci, qui est aussitôt amenée en Italie pour que sa fille lui soit aussitôt restituée. La petite famille a finalement été réunie lundi.

Florian Huvier avec Anne-Sophie Warmont