BFMTV

Législatives en Grèce : victoire des partis pro-austérité

BFMTV

La Nouvelle Démocratie, le parti de droite qui s'est engagé à maintenir la Grèce dans la zone euro, est arrivée en tête des élections législatives.

Le parti Nouvelle Démocratie, dirigé par Antonis Samaras, qui souhaite maintenir le pays dans la zone euro moyennant un aménagement du mémorandum, contrôle 129 sièges sur 300 au Parlement.

Un gouvernement de coalition

Le parti socialiste Pasok, susceptible de former avec la Nouvelle Démocratie un gouvernement de coalition, a obtenu 33 sièges. L'addition des deux forces suffit pour donner au pays une majorité et éviter que ne se reproduise le scénario du précédent scrutin, qui avait obligé les Grecs à retourner aux urnes.

La gauche radicale décline la proposition de ralliement

De son côté, Alexis Tsipras, le chef de la gauche radicale anti-rigueur, a reconnu dimanche soir sa défaite et décliné l'appel de son rival, le conservateur Antonis Samaras, à rallier une coalition d'union nationale.

Les discussions pour la formation du nouveau gouvernement dès ce lundi

Les discussions pour former un gouvernement doivent débuter ce lundi sous la houlette du chef de l'Etat Carolos Papoulias, qui doit recevoir M. Samaras dans la journée.