BFMTV

Athènes: des néonazis célèbrent les 460 ans de la chute de Constantinople

Des militants du parti Aube Dorée mercredi 30 mai, à Athènes.

Des militants du parti Aube Dorée mercredi 30 mai, à Athènes. - -

Des centaines de militants d'Aube Dorée, ce parti néonazi qui détient 18 sièges au parlement grec, ont défilé dans les rues d'Athènes, mercredi, pour célébrer la chute de l'empire byzantin.

Plusieurs centaines de militants du parti néonazi Aube Dorée ont défilé mercredi soir dans les rues d'Athènes pour commémorer le 450e anniversaire de la chute de Constantinople et de l'empire byzantin le 29 mai 1453.

Les militants, qui portaient des torches, des drapeaux grecs et l'emblème du parti, ont crié les slogans du parti ultranationaliste, "Sang, honneur, Aube dorée", ou encore "la Grèce appartient aux Grecs".

Multiplication des attaques racistes en Grèce

Après avoir écouté quelques discours belliqueux à l'égard des Turcs et des communistes sur la place de la cathédrale d'Athènes, ils se sont dirigés d'un pas martial vers le parlement où ils détiennent depuis juin dernier, pour la première fois, 18 sièges.

La manifestation, qui se déroule chaque année, s'est déroulée sans incident, mais l'an dernier, à la même date, un Pakistanais qui se trouvait sur le chemin de supporteurs du parti Aube dorée lors de ce défilé anniversaire s'était fait agresser par un groupe de 15 à 20 d'entre eux.

Depuis, les agressions racistes, dénoncées par le Conseil de l'Europe et plusieurs organisations internationales, se sont multipliées et presque banalisées en Grèce.