BFMTV

GRAND ANGLE - Sur la route des migrants, le voyage précaire des familles

Des milliers de migrants prennent chaque jour la route de l’Union européenne. En train, ou à pied, des familles parcourent des kilomètres et mettent des semaines, dans des conditions particulièrement difficiles, à atteindre leur but. Un document Grand Angle à retrouver ce jeudi à 22h sur BFMTV.

Aux portes de l’Union européenne, les migrants ont déjà parcourus des milliers de kilomètres. Chaque jour, des trains spécialement affrétés par les autorités macédoniennes acheminent des réfugiés vers la Serbie, point de passage vers l’UE. Ils viennent d’Irak, d’Afghanistan ou de Syrie, comme Tarek et sa famille.

Comme des milliers d’autres, il a pris place à bord de l’un de ces trains surchargés. Avec sa femme et ses deux enfants, ce Syrien habitait Homs il y a encore quelques semaines. C'est résignés qu'ils ont quitté leur pays.

"Au début on ne voulait pas partir, explique le père de famille. Mais un jour, on était sur la route avec ma femme et on s’est fait tirer dessus. Par qui, pour quoi, on ne sait pas. Il y avait des impacts sur la voiture, alors j’ai dit à ma femme, il faut quitter le pays".

En juillet dernier, l’Agence des Nations unies pour les réfugiés recensait plus de 4 millions de Syriens qui, comme lui, ont décidé de fuir le pays en guerre.

Plusieurs jours sans manger

A bord du train, les candidats à l’asile ont des semaines de voyage derrière eux. Tarek est sur les routes depuis trois semaines, dans des conditions souvent éprouvantes. Aya, son épouse raconte leur situation précaire.

"Pendant deux jours, je n’avais presque plus de vêtements. Et on a passé presque trois jours sans manger. Ce sont des gens qui ont nourri nos enfants, et on a dû ramasser des vêtements dans la rue", explique cette Syrienne.

Sur leur parcours, à la frontière avec la Serbie, des associations humanitaires viennent en aide aux migrants démunis. Distribution de produits de première nécessité et de nourriture, une pause avant de reprendre la route, à pied cette fois. Un humanitaire allemand leur indique la frontière et le chemin vers un camp d’accueil, situé 1 kilomètre plus loin. Ces derniers jours, le nombre de migrants à la frontière serbo-hongroise bat des records.

L'Allemagne, destination rêvée des migrants

Tarek et sa famille souhaitent rejoindre l’Allemagne, la destination rêvée par la plupart des migrants. Un choix, conforté par les récentes déclarations d’Angela Merkel en faveur d’un accueil des réfugiés.

Depuis août, les réfugiés syriens ne sont plus renvoyés vers leur premier point d’entrée dans l’Union européenne comme le prévoient les traités. L’Allemagne a vu arriver environ 6.000 personnes entre lundi et mardi, après 20.000 arrivées le week-end dernier. Le pays s’attend à accueillir 800.000 demandes d’asile cette année.

C. B avec Guillaume Couderc et Quentin Baulier