BFMTV

Fuite de gaz en mer du Nord : le risque d'explosion existe

-

- - -

Depuis dimanche, un nuage visible à onze kilomètres à la ronde entoure le gisement de gaz d’Elgin Franklin, exploité par Total, en mer du Nord.

La fuite proviendrait de la partie de la plateforme située au-dessus du niveau de la mer mais son origine n’a pas encore été établie. Le gisement d’Elgin Franklin est situé à près de 240 kilomètres des côtes écossaises. Une zone d’exclusion maritime de plus de trois kilomètres a été mise en place autour du site. Les avions et les hélicoptères sont interdits de survol sur 5,5 kilomètres. A cause du risque d’explosion, les 238 employés de la plateforme ont été évacués dimanche. Et le personnel d’un gisement de Shell situé à environ sept kilomètres a aussi dû être évacué par précaution.

Colmater la fuite

Pour améliorer la situation, Total a deux solutions : creuser un puits de secours pour réduire la pression sur le puits principal. Le problème, c’est que l’opération prendrait au moins six mois. La deuxième solution consiste à colmater la fuite, une fois qu’elle sera identifiée, en scellant le puits. Selon la compagnie, il n’y aucun risque pour l’environnement, pour le moment.

Cette crise est la plus grave depuis le naufrage de l’Erika en 1999 et l’explosion de l’usine AZF en 2001