BFMTV

Fuite de gaz en mer du Nord : le coût pour Total

-

- - -

La fuite de gaz en Mer du Nord dont l'origine, mais pas la cause, a été identifiée a un coût pour Total. Les spécialistes, en fonction des scénarios estiment que cela pourrait coûter entre 113 millions d'euros à 7,5 milliards d'euros en cas d'explosion de la plate-forme.

Depuis la semaine dernière la capitalisation boursière de Total a fondu de 8 milliards d’euros. Car depuis mardi le titre a perdu près de 10% de sa valeur. Sa plateforme Elgin Franklin située au large des côtes écossaises fournit chaque jour au groupe pétrolier français 60.000 barils équivalent pétrole ce qui représente 2,5% de sa production quotidienne de gaz. L’agence de notation Fitch estime que cet accident pourrait réduire de 1 à 2% ses bénéfices en 2012. Mais Le coût total dépend surtout de la tournure des évènements. Trois scénarios sont envisagés. S’il s’agit d’une poche de gaz, elle devrait s’épuiser naturellement, ce qui permettra à Total d’intervenir rapidement et reprendre sa production.

Le pire des scénarios

Si c’est une réserve naturelle, Total devra mettre en place un puits de dérivation et l’opération pourrait lui prendre des mois, certains évoquent six mois de travaux. Or, le manque à gagner quotidien est estimé à près de 1,13 millions d’euros. La troisième solution pourrait être l’abandon du gisement mais cela coûterait à Total près de 5,7 milliards d’euros. Le pire des scénarios serait bien évidemment l’explosion de la plate-forme, avec la reconstruction, dont le coût est estimé à 7,5 milliards d’euros.