BFMTV

Europe : Addition salée pour les régions

-

- - -

La présidence Française de l'UE risque de coûter cher aux régions qui accueillent sommets et colloques. L'Etat leur en confie l'addition.

190 millions d’euros. C’est le budget annoncé par la France pour la présidence de l’UE. Et l’Elysée de souligner à plusieurs reprises qu’il n’est pas question de le dépasser. Pourtant, selon l’association des Régions de France, l’Etat aurait vu un peu juste. Notamment du côté des régions comme l’Aquitaine, la Provence Alpes Côte d’Azur ou le Rhône Alpes qui vont accueillir sommets, réunions et colloques durant les 6 mois de la présidence française. Elles seront en effet priées de financer les déjeuners et dîners officiels, le transport des personnalités et de prêter gracieusement les lieux de conférence. Par exemple, pour l’Aquitaine, les salles de l’hôtel de région à Bordeaux qui abriteront le sommet Europe Afrique du Sud le 25 juillet prochain. Si les régions, majoritairement à gauche, n’avancent pas de chiffres précis sur le coût que la présidence Française va représenter, elles rappellent que l’Etat, qui critique leur gestion, ne semble pas gêné aujourd’hui de profiter de leurs budgets.

Juliette VINCENT, avec Christophe BORDET