BFMTV

Crise de la viande de cheval : Ikea retire ses boulettes de la vente

Les boulettes de viande ont fait la réputation des cafétérias Ikea.

Les boulettes de viande ont fait la réputation des cafétérias Ikea. - -

Des inspecteurs tchèques ont trouvé de la viande de cheval dans les boulettes commercialisées par le géant suédois du meuble en kit. Ikea retire les boulettes de la vente dans 16 pays.

Ikea retire de la vente ses boulettes de viande dans 16 pays européens, soupçonnées de contenir du cheval. Les boulettes de viande que l'on déguste après avoir fait le plein d'étagères chez Ikea contiendraient elles aussi du cheval, selon les services vétérinaires tchèques.

Alors que les boulettes sont censées ne contenir que de la viande de boeuf et de porc, un faible quantité de viande de cheval aurait été trouvée dans des échantillons tchèques. C'est la société Dafgard, qui, après Findus, fournit les boulettes de viande à la plupart des magasins Ikea d'Europe.

"Nous prenons cette affaire très sérieusement et retirons de la vente les paquets d'un kilo de boulettes de viande surgelées en Slovaquie, République tchèque, Hongrie, France, Grande-Bretagne, Portugal, Italie, Pays-Bas, Belgique, Espagne, Chypre, Grèce et Irlande", ainsi qu'en Suède, a déclaré une porte-parole du groupe, Ylva Magnusson.

De l'ADN de cheval

"Les deux lots ont été saisis avant d'être mis en vente", a indiqué dans un communiqué le porte-parole de l'inspection vétérinaire nationale, Jozef Duben, précisant que la saisie concernant 760 kilos de boulettes de viande et 360 kilos de hamburgers pré-cuits.

Il a ajouté que l'autorité vétérinaire avait également ouvert une enquête sur de la viande de cheval irlandaise étiquetée comme du boeuf sur le marché tchèque, après la découverte vendredi qu'une petite entreprise irlandaise vendait de la viande chevaline sur le marché tchèque par l'intermédiaire d'un négociant basé en Grande-Bretagne.

Les services vétérinaires tchèques ont jusqu'ici prélevé 43 échantillons de produits, en ont testé 24 et trouvé de l'ADN de cheval dans trois d'entre eux, y compris les boulettes de viande et les hamburgers, a déclaré Jozef Duben.

Dans un communiqué, le groupe Ikea a précisé que ses "propres contrôles n'ont pas révélé de traces de viande chevaline", mais qu'il allait "naturellement approfondir ses recherches".

M.R. avec AFP