BFMTV

Dutroux devant la justice : Bruxelles sous haute sécurité

Le palais de justice de Bruxelles, lundi.

Le palais de justice de Bruxelles, lundi. - -

Le palais de justice de Bruxelles et ses alentours sont placés sous très haute sécurité, lundi, pour accueillir Marc Dutroux, dont la demande de libération anticipée doit être examinée.

Branle-bas de combat en Belgique. L'un des plus grands criminels du pays, Marc Dutroux, condamné à perpétuité en 2004 pour viol et meurtres sur des enfants, fait face à la justice, qui doit répondre à sa demande de libération anticipée.

Très tôt dans la matinée, d'impressionnants moyens de sécurité ont été déployés aux abords du palais de justice de Bruxelles. Plus de 200 policiers sont mobilisés sur place selon les syndicats, tandis qu'un hélicoptère de la police fédérale sillonne le ciel.

Le bâtiment a lui aussi été sécurisé, puisque tous les accès secondaires ont été fermés pour la journée. Quiconque souhaite entrer dans les lieux doit passer par l'entrée principale, où le passage aux détecteurs de métaux est obligatoire.

Il s'était déjà évadé en 1998

La police belge craint deux scénarios à risque, selon La Dernière Heure. Tout d'abord, que Marc Dutroux ait fomenté un plan d'évasion. L'homme, arrêté en 1996, n'en serait pas à son premier coup d'essai. En 1998, pendant son transfert au palais de justice, Marc Dutroux, qui n'était pas menotté, avait réussi à maîtriser son garde et à s'échapper, avant d'être arrêté quelques heures plus tard en pleine forêt.

L'autre risque à craindre est la présence de manifestants, qui pourraient tenter de s'en prendre physiquement à Marc Dutroux lorsqu'il se rendra à son audience. Les crimes de l'homme restent encore dans toutes les mémoires, et sa demande de libération anticipée a suscité une grande vague d'indignation outre-Quiévrain.

Autre polémique, les coûts engendrés par cette audience et ce transfert sous ultra-haute sécurité. Un dispositif estimé à près de 50.000 euros selon les syndicats de police, qui estiment que l'audience aurait pu se dérouler en prison.