BFMTV

Belgique : Marc Dutroux sera-t-il bientôt libre ?

Marc Dutroux, lors d'une précédente arrestation.

Marc Dutroux, lors d'une précédente arrestation. - -

Marc Dutroux a déposé une demande de libération conditionnelle, qui sera examinée par la justice belge le 4 février prochain.

A 56 ans, Marc Dutroux, dont les multiples assassinats et viols d'enfants ont connu un retentissement international dans les années 90, s'apprête à déposer une demande de libération conditionnelle. Il sera fixé sur son sort le 4 février prochain.

Le criminel a en effet déposé en novembre dernier une demande de libération conditionnelle avec bracelet électronique, comme la loi l'autorise aux détenus ayant purgé un tiers de leur peine.

Pour le moment, les autorités pénitentiaires de l'établissement où il est incarcéré ainsi que le parquet ont émis un avis négatif sur cette demande. Mais le tribunal d'application des peines de Bruxelles, qui examinera la demande le 4 février, n'est pas obligé de suivre leurs avis.

Son ex-femme vit dans un couvent

La libération de Marc Dutroux a peu de chances d'aboutir, comme le concède lui-même son avocat, Me Ronny. "Il entre dans les conditions pour demander sa libération, mais il n’entre pas dans les conditions pour obtenir une réponse favorable", confie-t-il à RTL.be, faisant implicitement référence à la dangerosité potentielle de son client, déjà multi-récidiviste.

L'ex-femme de Marc Dutroux, elle, a déjà libérée. Condamnée à trente ans de prison en 2004, Michelle Martin a bénéficié d'une libération conditionnelle l'été dernier, et réside depuis au couvent des soeurs Clarisse, en Belgique.

Durant plusieurs jours, la rumeur avait couru qu'elle allait s'installer en France, non loin de Paris, dans le couvent des Soeurs de Béthanie, qui accueille notamment d'anciennes criminelles.