BFMTV

"DSK" pour "Dodo Sex Klub": Dodo la Saumure ouvre une maison close

Surfant sur le scandale, le Français "Dodo la Saumure" ouvre une "maison de plaisir" en Belgique, le "DSK".

Surfant sur le scandale, le Français "Dodo la Saumure" ouvre une "maison de plaisir" en Belgique, le "DSK". - -

Il s'agit d'une "maison de plaisir" située en Belgique, près de la frontière française. "DSK ça veut dire Dodo Sex Klub", et pas Dominique Strauss-Kahn, explique le Français, impliqué dans l'affaire du Carlton.

Un acronyme aux accents sulfureux pour sa nouvelle "maison de plaisir". "Dodo la Saumure", de son vrai nom Dominique Alderweireld, mis en examen dans l'affaire de prostitution dite du Carlton de Lille, ouvre un établissement en Belgique: le "DSK".

L'ouverture du DSK, "Dodo Sex Klub, en flamand", aura lieu mercredi soir à Blaton, près de la frontière française, "pas loin de Valenciennes et de la sortie d'autoroute", a-t-il voulu préciser à l'AFP.

Sept filles dont un transsexuel, une table dance, des chambres

"C'est un clin d'oeil et ça m'apporte de la publicité. Commercialement, c'est excellent, c'est fabuleux parce que tout le monde en parle, de DSK [Dominique Strauss-Kahn, NDLR]", a souligné sur le ton de la plaisanterie M. Alderweireld, qui compte ouvrir prochainement un sixième établissement en Belgique, le "Carlton Club".

Le "DSK", qui emploiera "sept filles dont un transsexuel", est "une maison de plaisir qui comptera une 'table dance' et des chambres", a-t-il ajouté.

Renvoyé en correctionnelle aux côtés de 13 autres prévenus dans le dossier du Carlton, "Dodo la Saumure", un Français de 64 ans, a toujours nié avoir fourni des prostituées à l'ancien patron du FMI , Dominique Strauss-Kahn.

V.R. avec AFP