BFMTV

Royaume-Uni: une pétition contre la suspension du Parlement atteint 1 million de signatures

Ce mercredi, Boris Johnson a annoncé son intention de suspendre le Parlement la deuxième semaine de septembre et jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit.

Une pétition contre la décision du Premier ministre britannique Boris Johnson de suspendre le Parlement jusqu'à deux semaines avant la date du Brexit a dépassé mercredi soir le million de signatures, selon le site officiel où elles sont comptabilisées.

Cette pétition exige que "le Parlement ne soit ni suspendu ni dissous à moins que et jusqu'à ce que" le Brexit ait été reporté ou annulé. Au Royaume-Uni, toute pétition atteignant 10.000 signatures appelle à une réponse du gouvernement. Au-delà du seuil de 100.000 soutiens, elle peut déclencher l'ouverture d'un débat parlementaire.

Un "scandale constitutionnel" pour certains élus

Si le Parlement britannique est habituellement suspendu en septembre en raison des congrès annuels des partis, la décision de Boris Johnson d'étendre cette suspension jusqu'au 14 octobre suscite une levée de boucliers au sein de la classe politique britannique : elle a été qualifiée de "scandale constitutionnel" par le président de la Chambre basse, John Bercow.

En parallèle, des milliers de personnes ont manifesté mercredi soir à Londres, Manchester, Edimbourg et d'autres grandes villes. Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées devant le Parlement en scandant "Arrêtez le coup d'Etat" et en brandissant le drapeau européen, puis à Downing Street où est installé le Premier ministre.

Jeanne Bulant avec AFP