BFMTV

Londres: un drone et un airbus A320 évitent le crash de justesse

Un drone a failli percuter un avion de ligne à Londres en juillet 2014 (photo d'illustration).

Un drone a failli percuter un avion de ligne à Londres en juillet 2014 (photo d'illustration). - Ingo Wagner - AFP

Un avion de ligne A320 a failli se faire percuter en juillet dernier par un drone à l'aéroport d'Heathrow, à Londres. L'accident a été évité, mais le syndicat des pilotes britannique demande aux pilotes de drones de suivre une formation équivalente à la leur.

L'accident aurait pu être terrible. Un avion long courrier a manqué d'être percuté par un drone le 22 juillet dernier à l'aéroport londonien d'Heathrow.

Selon un premier rapport dévoilé ce dimanche par le Sunday Times, l'incident s'est produit avec un Airbus A320, avion qui peut transporter jusqu'à 180 passagers, à une altitude de 213 mètres.

Depuis quelques mois, les inquiétudes grandissent autour de potentiels collisions entre les drones et les avions de vols commerciaux. D'autant plus que tout le monde peut aujourd'hui acheter ces robots téléguidés, surtout en cette période de Noël, et ce pour une quarantaine d'euros pour les moins onéreux.

Un rapport attendu vendredi

Selon l'hebdomadaire britannique, un rapport officiel complet sera publié vendredi et permettra de faire la lumière sur la présence de ce drone, sans doute piloté par un amateur, sur une ligne long courrier.

Le syndicat britannique des pilotes de ligne BALPA a demandé que les drones qui partagent l'espace aérien avec des avions de ligne ou de fret ne soient "pilotés" que par des personnes ayant une formation équivalente à celle des pilotes, afin d'éviter de tels accidents.

"75% des utilisateurs n'y connaissent rien"

Chez les professionnels des drones, l'utilisation des robots par des amateurs agace. Surtout quand ils ne respectent pas les règles déontologiques et de sécurité.

Dans une interview accordée à 20 Minutes, Sophie, l'une de ces professionnelles, assure même que "75% des utilisateurs n'y connaissent rien". Car il existe bien, en France, un brevet de pilote à obtenir avant d'utiliser un drone. Une sorte de permis, qui permet d'éviter les accidents.

A. Dt. avec AFP