BFMTV

Le camp "pro-Brexit" fait disparaître le programme de son site

-

- - Capture du site de campagne du "Leave".

Hasard ou coïncidence? Quelques jours après le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, les partisans du Brexit se font discrets. L'ancien maire de Londres, Boris Johnson, a déclaré vendredi matin qu'il n'y avait aucune urgence à lancer la procédure de divorce avec Bruxelles.

Le site de campagne du "Leave", défendant les positions de ceux qui souhaitaient quitter l'Union européenne, vient de changer d'aspect: désormais, il dit simplement "merci", "thank you", en pleine page. Ajoutant: "C'est grâce à toutes les personnes impliquées, dans tout le pays, que nous avons atteint ce magnifique résultat. Ceci est votre victoire."

Au passage, exit l'ancien site. Et le programme avec. Ce qui n'est pas sans émouvoir certains journalistes britanniques.

Une disparition qui ne signifie pas forcément que le camp du "leave" a souhaité mettre sous le tapis ses promesses, mais qui arrive aux lendemains des propos controversées de Nigel Farage. Le leader du mouvement europhobe UKIP a assumé avoir menti sur des promesses de campagne, en promettant à tort que la somme allouée à l'UE pourrait aller dans le dispositif de Sécurité sociale britannique.

Initialement, ce site expliquait que le coût de l'Union européenne pour le Royaume-Uni était de 350 millions de livres par semaine. Et qu'ils pourraient réorienter cette somme vers la politique d'éducation, le logement ou la sécurité sociale. Le site précisait aussi qu'avec un départ, le Royaume-Uni pourrait reprendre le contrôle de ses frontières et de l'immigration.

IV