BFMTV

Ils mettent en scène la mort de leur bébé qui avait déjà succombé sous les coups

Rosalin vient de quitter Jeffrey, le père de l'enfant qui se tien à l'extérieur du bus. L'enfant est déjà morte.

Rosalin vient de quitter Jeffrey, le père de l'enfant qui se tien à l'extérieur du bus. L'enfant est déjà morte. - You Tube

Le stratagème tenté par le couple britannique n'aura pas tenu longtemps devant le personnel médical. La petite Imani, trois mois, présentait de multiples traces de coups.

Pour camoufler la mort de leur bébé prématuré tombé sous les coups, un couple de Britanniques s'est livré à une mise en scène dans un bus de Londres. Confondus par l'examen médical Rosalin Baker, 25 ans, et Jeffrey Wiltshire, 52 ans, ont été reconnus coupables d'avoir causé la mort ou de ne pas avoir porté assistance à leur fille Imani, rapporte The Independent. La mère de la fillette de presque trois mois a essayé de faire croire que sa fille était subitement tombée malade, implorant l'aide des passagers pour tenter de la réanimer.

En réalité, l'enfant était décédée à son domicile, au moins 24 heures avant la mise en scène du bus. La fillette avait connu des mois de violences. Les légistes ont établi que la semaine précédant sa mort elle avait été attaquée trois fois et présentait 40 fractures aux côtes, de graves blessures à la tête et avait le poignet cassé.

L'homicide volontaire n'a pas été retenu contre les deux accusés. Mais ils ont été condamnés à une lourde peine de 14 ans de réclusion criminelle. Le procureur a relevé le comportement "froid et calme" de Rosalin Baker tout au long de l'incident de septembre dernier. 

Un père toxicomane et violent

Née à 28 semaines en juin dernier, le nourrisson avait passé ses 65 premiers jours dans un incubateur. La police a indiqué que la mère avait rendu visite seulement 22 fois à sa fille et son père jamais. Le 28 septembre, la mère a été vue dans un commerce de proximité portant sa fille dans une écharpe nouée autour du corps. Le visage de la petite était caché par un tissu. Elle a admis que la petite était alors déjà morte.

Le père a été filmé par une caméra de surveillance devant l'entrée du bus où s'est jouée la scène. Après avoir embrassé Rosalin Baker, il lui a montré son pouce levé alors qu'elle montait les marches. Pendant l'incident, les passagers ont pensé qu'une femme qui tentait de ranimer la fillette était sa fille. La mère se tenait en retrait restant assise sur son siège ont raconté des témoins.

Un examen post-mortem a montré qu'Imani était morte après une blessure à la tête. Le couple a été arrêté le lendemain de la scène du bus. Lors de son témoignage, Rosalin Baker a reproché à son compagnon d'être un homme violent qui se shootait "tous les jours" à l'héroïne et à la cocaïne.

David Namias