BFMTV

Covid-19: Boris Johnson annonce un reconfinement total en Angleterre

Le Premier ministre britannique a annoncé le reconfinement total de la population en Angleterre, en raison d'une résurgence du virus sur le territoire.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé, ce lundi soir, un reconfinement total de la population à partir de mercredi et ce jusqu'à la fin du mois de février, alors que plus de 50.000 cas quotidiens sont relevés tous les jours dans le pays. Des chiffres attribués en partie à un nouveau variant du virus qui a été détecté depuis fin décembre.

"Nous sommes dans une alerte niveau 5, ce qui veut dire que le virus n'est plus sous contrôle", a déclaré le Premier ministre britannique.

Un variant du virus "hors de contrôle"

Le plus haut niveau de restrictions imposé à près de 80% de la population anglaise n'a pas suffi à enrayer la propagation du nouveau variant, 50 à 70% plus contagieux selon les scientifiques britanniques, a souligné le chef du gouvernement conservateur lors d'une allocution télévisée.

Dans les hôpitaux anglais, le nombre de patients atteints par le virus, près de 27.000 a "augmenté de près d'un tiers" en une semaine et dépasse de 40% le plus haut du pic de la première vague, a-t-il souligné.

Les écoles (primaires, collèges et lycées) fermeront leurs portes mardi, les commerces non essentiels resteront fermés et seuls les déplacements de première nécessité seront désormais autorisés.

Un reconfinement comparable à celui de mars 2020

Ce troisième reconfinement ressemble fortement à celui qui avait été décidé en mars 2020. Boris Johnson a appelé les Anglais à rester chez eux et à ne sortir que pour aller faire des courses, faire de l'exercice (une fois par jour et avec un membre d'un autre foyer), ou pour aller aider une personne vulnérable.

Si les conditions sont réunies, le confinement sera levé à la mi-février, échéance à laquelle, espère Boris Johnson, tous les plus de 70 ans seront vaccinés grâce à l'accélération de la campagne lancée le 8 décembre et désormais menée avec deux vaccins, le Pfizer/BioNTech et l'AstraZeneca/Oxford.

Lors de son allocution, le Premier ministre britannique a salué "la chance" que représente le vaccin contre le virus, soulignant: "Nous vaccinons plus vite que le reste de l'Europe et accélérons encore".

Un peu plus tôt dans la journée, l'Écosse avait déjà annoncé un reconfinement total de sa population pour tout le mois de janvier. Au Pays-de-Galles, les écoles sont fermées jusqu'au 18 janvier et en Irlande du Nord, des discussions sont en cours mais la population est reconfinée depuis le 26 décembre, et ce pour six semaines.

Jeanne Bulant avec AFP Journaliste BFMTV