BFMTV

Attentat de Londres: ce qui a rendu l'intervention policière si efficace

Huit minutes après avoir reçu un premier signalement, la police londonienne abattait les trois assaillants de l'attaque du London Bridge.

Il est 22h08 heure locale, samedi soir, lorsque la police de Londres est appelée une première fois, et qu'une camionnette blanche fonçant sur la foule du London Bridge lui est signalée. A 22h16, soit huit minutes plus tard, la police abattait les trois assaillants, qui avaient quitté leur véhicule et poignardé plusieurs personnes dans le quartier de Borough Market.

Dimanche matin, la cheffe de la police métropolitaine de Londres Cressida Dick a souligné la rapidité d'intervention des forces de l'ordre:

"Vous avez remarqué que nous avons répondu à cet incident très rapidement, littéralement huit minutes. Nous sommes déjà à un niveau d'alerte élevé, le niveau grave", a-t-elle déclaré.

Ce niveau d'alerte est une des raisons qui a permis à la police d'être aussi rapidement sur les rangs. Depuis l'attentat de Manchester il y a deux semaines, il est en effet resté élevé en Grande-Bretagne. Conséquence: le risque d'une nouvelle attaque a été pris très au sérieux et les moyens policiers ont été organisés en fonction.

"Il faut savoir que les unités britanniques de police ont maillé dans les zones touristiques l'ensemble des lieux susceptibles d'avoir une nouvelle attaque terroriste", a expliqué l'ancien négociateur en chef de l'unité de police du Raid, Christophe Caupenne.

Seulement 5% des policiers britanniques armés

Mais ce n'est pas le seul facteur qui a permis à la police d'agir avec une telle rapidité. Le système mis en place en Grande-Bretagne, et plus particulièrement à Londres, permet aux forces de l'ordre de réagir dans les quelques minutes qui suivent le premier signalement.

"Il y a environ 5% des policiers britanniques qui sont armés. A Londres, il y en a un peu plus puisqu'ils sont 2.500 sur 32.000. Ils ont un système très efficace où le policier qui patrouille n'est pas armé, mais il est en mesure d'appeler directement leur véhicule armé, qui sont des patrouilles équipées d'armes à feu avec des policiers qui ont au moins quatre ans d'ancienneté, en mesure d'intervenir sur un incident contre des braqueurs ou des terroristes", a détaillé Mathieu Zagrodski, spécialiste des questions de sécurité.

La rapidité dont ont fait preuve les forces de l'ordre a été unanimement salué, notamment par le maire de Londres Sadiq Khan. "Vous avez vu ce qu'il s'est passé, nos officiers sont très bien préparés et nous savons comment gérer les terroristes", a-t-il déclaré ce dimanche matin en sommant les habitants de rester calmes et d'être vigilants. Et de se féliciter de posséder, selon lui, "la meilleure police et les meilleurs services de sécurité au monde".

Florian Huvier