BFMTV

Allemagne: le procès des néonazis s'enfonce dans une bataille de juristes

Beate Zschäpe, 38 ans, est la principale accusée du procès.

Beate Zschäpe, 38 ans, est la principale accusée du procès. - -

Le procès des néonazis, l'un des plus importants en Allemagne de l'Après-guerre, a repris ce mardi. Il s'est aussitôt enfoncé dans une bataille de juristes, comme lors de la première journée.

Le procès promet d'être très long. En Allemagne, le procès des néonazis a repris ce mardi au tribunal de Munich, mais il a aussitôt basculé dans une bataille juridique.

La lecture de l'acte d'accusation n'a même pas encore pu commencer, ce qui a provoqué l'impatience de certains avocats des familles de victimes.

La principale accusée, Beate Zschäpe, 38 ans, est notamment accusée d'avoir participé à dix meurtres entre 2000 et 2007, dont neuf à caractère raciste visant essentiellement des personnes turques ou d'origine turque.

La première requête rejetée

Entre plusieurs interruptions de séance, la deuxième journée d'audience a été marquée par des réclamations des avocats de la défense qui exigent que les audiences soient déplacées dans une autre salle du tribunal. Ils jugent l'actuelle salle trop exigüe pour un procès où figurent cinq accusés, 86 parties civiles représentées par 62 avocats.

Dès le premier jour, lundi dernier, le procès avait été ajourné de huit jours car les avocats de la défense avaient demandé la révocation de l'un des juges, une requête finalement rejetée.

Beate Zschäpe, elle, continue de se murer dans le silence, et a de nouveau tourné le dos aux caméras et aux photographes. Le procès pourrait durer environ deux ans.


A LIRE AUSSI:

>> "Meurtres des kebabs": le procès qui confronte l'Allemagne à ses fantômes nazis

>> Beate Zschäpe, "la fiancée nazie"