BFMTV

A Dachau, Merkel exprime sa "tristesse" et sa "honte"

La chancelière allemande Angela Merkel, se recueillant mardi au camp de Dachau.

La chancelière allemande Angela Merkel, se recueillant mardi au camp de Dachau. - -

La chancelière allemande s'est rendue mardi dans le premier des camps de concentrations nazi. C'est la première fois qu'un chef de gouvernement allemand se rend à Dachau.

La chancelière allemande Angela Merkel a exprimé mardi sa "tristesse" et sa "honte" au camp de concentration de Dachau, où elle a fait une visite historique mais controversée, à près d'un mois des élections législatives.

Au cours de cette visite d'une heure, la première d'un chef de gouvernement allemand dans ce camp proche de Munich, Angela Merkel a déposé une gerbe de fleurs avant de s'entretenir avec des survivants. Le camp de Dachau, où figure à l'entrée la sinistre devise des nazis "Arbeit macht frei" ("le travail rend libre"), incarne pour elle "un chapitre effroyable et sans précédent de notre histoire".

Un meeting électoral malhabile

En tailleur anthracite, le visage fermé et la voix empreinte d'émotion, la dirigeante a également rappelé qu'une "immense majorité des Allemands" avait fermé les yeux ou n'avait rien fait contre la déportation des Juifs ou des opposants politiques.

Mais ce déplacement, en pleine campagne électorale pour les législatives du 22 septembre, devait se poursuivre par un meeting électoral sous une "tente à bières" dans cette localité. Les Verts allemands et certains médias ont vivement critiqué la maladresse d'associer ces deux événements dans la même journée.

M. T. avec AFP