BFMTV

Etats-Unis: un enfant retrouvé dans une cage dans une maison peuplée de plus de 600 animaux

Une voiture de police aux Etats-Unis (photo d'illustration).

Une voiture de police aux Etats-Unis (photo d'illustration). - Steve Pope, GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives

Un enfant de moins de deux ans a été retrouvé, jeudi, dans une cage, dans une maison au Tennessee. Ses parents et son grand-père ont été placés en détention.

Une maison de l'horreur. Un enfant de moins de deux ans a été retrouvé, jeudi dernier, dans une cage pour chien, entourés par de nombreux serpents, eux aussi mis en cage, lors d'une opération de sauvatage d'animaux dans une habitation de la ville d'Henry County (Tennessee) aux Etats-Unis. L'enfant, dans un grand état de saleté, a été confié aux services de protection de l'enfance de l'Etat, rapportent le média local NewsChannel 5 Nashville et le magazine Newsweek.

"Les derniers éléments de l'enquête ont permis de révéler que l'enfant était gardé dans une cage qui était très proche de serpents, de rats et de souris. Le sol de la cage et la cage elle-même étaient recouvert d'excréments de chiens, d'urine et de cafards", décrit un rapport de la police locale.

Cette dernière a, par ailleurs, trouvé sur place plus de 600 animaux. Parmi eux 56 chiens, 86 poulets, 10 lapins, 8 serpents, 4 perroquets, 3 chats, 3 phalangers volants, 1 faisan et 531 rongeurs. Les officiers ont également découvert 127 plants de cannabis et 17 armes à feu.

Poursuivis pour 5 motifs

Les parents de l'enfant ainsi que son grand-père ont été placés en détention provisoire dans la prison d'Henry County. Ils sont notamment poursuivis pour cinq motifs dont maltraitance aggravée envers un enfant, cruauté animale et fabrication de cannabis. Le père est aussi accusé de posséder une arme à feu alors qu'il s'agit d'un ancien condamné.

Matt Stowe, le procureur général du district, a assuré à NewsChannel 5 que "les autorités policières enquêtent avec précaution sur cette affaire et veulent s'assurer qu'aucune nouvelle tragédie ne se produise".

Les trois suspect vont être présentés devant une cour de justice le 30 juin.

Clément Boutin Journaliste BFMTV