BFMTV

En Irak, une intoxication alimentaire massive dans un camp de déplacés

Une réfugiée irakienne et son enfant dans le camp de Hasancham, le 10 juin 2017

Une réfugiée irakienne et son enfant dans le camp de Hasancham, le 10 juin 2017 - MOHAMED EL-SHAHED, AFP

Plus de 750 personnes ont été touchées par une intoxication alimentaire dans un camp de déplacés près de Mossoul. Aucun décès n'a été signalé.

Près de 800 réfugiés ont été intoxiqués après avoir ingéré le repas de rupture du jeûne du ramadan dans un camp de déplacés situé dans la région de Mossoul, en Irak. Ce repas avait été apporté par un restaurant local à la demande d'une ONG, a indiqué un porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Plus de 200 personnes sur les quelque 800 intoxiquées dans ce camp qui héberge près de 6.300 personnes, ont dû être hospitalisées, selon le Haut-commissariat aux réfugiés (HCR). Alors qu'un précédent bilan avait fait état de deux morts, le HCR a rectifié ces informations lundi soir, assurant qu'il n'y avait pas eu de décès lié à cette intoxication.

Le HCR a indiqué qu'il attendait "les résultats de l'enquête de la police pour mieux comprendre les événements et tirer les leçons de ce tragique incident".

Appuyées par une coalition internationale conduite par les Etats-Unis, les forces irakiennes mènent depuis octobre une vaste offensive pour chasser le groupe Etat islamique de Mossoul, deuxième ville d'Irak dont il s'était emparé en juin 2014. Plus de 800.000 personnes ont dû fuir leur foyer depuis octobre, trouvant refuge dans plusieurs camps autour de la ville.

Me.R avec AFP