BFMTV

En Angleterre, d'anciens gardiens de prison recrutés pour travailler dans des écoles

-

- - AFP

Le Syndicat national de l'éducation s'est indigné de ce projet, déplorant que l'on compare "les élèves à des prisonniers".

L'agence de recrutement britannique Principal Resourcing, spécialisée dans l'éducation, a posté une offre qui a suscité l'indignation du Syndicat national de l'éducation, selon une information du journal britannique The Independant. Elle invite des gardiens de prison à venir travailler dans des écoles spécialisées qui accueillent des élèves ayant des troubles du comportement. 

"En proposant aux gardiens de prison d'aller travailler dans ces écoles, l'offre donne l'impression que s'occuper de prisonniers donne les qualités nécessaires pour gérer des élèves à l'école", déplore Mary Bousted, porte-parole du syndicat. "Cela revient à comparer les élèves et les prisonniers. C'est une assimilation dangereuse."

Assimiler élèves et prisonniers

De son côté, une professeure remplaçante dont le témoignage est relayé par le journal britannique, regrette en effet que les agences de recrutement privilégient d'anciens militaires pour travailler dans les écoles. "Ils sont peut-être doués pour enseigner la discipline, mais ils ne sont pas formés à être enseignants", déplore t-elle. "Nous en verrons les effets dans quelques années lorsque les enfants ne décrocheront pas leurs examens."

De son côté, la directrice de Principal Resourcing, Michelle Grasby, assure qu'au contraire les compétences pour travailler avec certains enfants sont proches de celles d'un gardien de prison. Elle précise par ailleurs "qu'au cours des douze derniers mois, un petit nombre d'anciens gardiens ont déjà été transféré avec succès dans des écoles."

Cy.C