BFMTV
International

Covid-19 aux États-Unis: le Dr Fauci soulagé de ne plus avoir à contredire Trump

L'immunologue Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche, le 21 janvier 2021 à Washington

L'immunologue Anthony Fauci, conseiller de la Maison Blanche, le 21 janvier 2021 à Washington - MANDEL NGAN © 2019 AFP

Lors d'une conférence de presse tenue au lendemain de l'investiture de Joe Biden, son conseiller sur la pandémie a reconnu que l'administration précédente ignorait les faits scientifiques.

Il n'a "pas envie de refaire l'Histoire", mais le changement d'humeur se lit sur son visage. L'immunologue américain Anthony Fauci, conseiller de la présidence des États-Unis sur la pandémie de Covid-19, a confié jeudi être soulagé de ne plus avoir à contredire Donald Trump.

Au lendemain de l'investiture de Joe Biden, le directeur de l'institut national des maladies infectieuses a fait son retour dans la salle de presse de la Maison Blanche. Très présent face aux journalistes aux débuts de la pandémie, il avait été tenu à l'écart ces derniers mois par l'administration républicaine.

"J'ai toujours tout dit, et ça m'a parfois créé des problèmes", a-t-il reconnu.

"Pas fondés sur la science"

Tout sourire, d'une attitude bien plus légère que sous Donald Trump, le Dr Fauci s'est exprimé sans ambages. "Il est évident qu'il y a des propos qui étaient tenus, qu'il s'agisse de l'hydroxychloroquine ou d'autres de ce genre, qui me mettaient mal à l'aise parce qu'ils n'étaient pas fondés sur la science", a-t-il reconnu.

"Je ne tire aucun plaisir à contredire le président", a-t-il assuré jeudi. "Et on n'avait pas vraiment l'impression que l'on pouvait s'exprimer sans faire face à des répercussions".

"Le fait de pouvoir monter à ce podium et parler de ce que l'on connaît, de ce qu'indique la science à l'instant T et s'en tenir à ça, à laisser la science parler, cela procure effectivement un sentiment libérateur", a-t-il conclu face aux journalistes.

Jules Pecnard avec AFP Journaliste BFMTV