BFMTV

Coronavirus: le point sur la pandémie dans le monde

Une pancarte rendant hommage aux soignants morts du coronavirus lors d'une veille à Iquitos au Pérou le 5 juin 2020

Une pancarte rendant hommage aux soignants morts du coronavirus lors d'une veille à Iquitos au Pérou le 5 juin 2020 - Cesar Von BANCELS, AFP/Archives

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants: un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

- Près de 400.000 morts -

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 399.907 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles dimanche à 11h00 GMT.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 109.802 décès pour 1.920.061 cas officiels. Viennent ensuite le Royaume-Uni (40.465 morts), le Brésil (35.930 morts), l'Italie (33.846 morts) et la France (29.142 morts).

La pandémie a infecté plus de 6,9 millions de personnes (il s'agit du nombre de cas diagnostiqués, qui ne reflète qu'une fraction du nombre réel de contaminations), dont plus de trois millions sont aujourd'hui considérées comme guéries.

- Pérou: pénurie d'oxygène -

Le Pérou, second pays le plus touché d'Amérique latine avec plus de 5.000 morts, manque d'oxygène médical. Le système hospitalier est en grande fragilité face aux 9.500 malades hospitalisés.

Le Pérou en est à son 83ème jour de confinement obligatoire. Il a provoqué pour quatre Péruviens sur dix la perte totale de leurs revenus. Le pays espère rouvrir le 1er juillet son joyau touristique du Machu Picchu.

- Le commerce chinois plombé -

La Chine, premier pays touché par la maladie Covid-19, enregistre des chiffres moroses pour son commerce en mai: -3,3% sur un an pour ses exportations et -16,7% sur un an pour ses importations.

L'activité a repris mais les principaux clients en Europe et en Amérique du Nord ont été paralysés à leur tour par le virus. Plusieurs provinces ont lancé des opérations commerciales à coups de bons d'achat ou de réduction, espérant encourager la consommation.

Pour la première fois de son histoire, l'économie chinoise a décroché au premier trimestre (-6,8%), sous l'effet du virus.

- Europe: nouveaux allègements -

Le Danemark qui compte 587 morts depuis le début de l'épidémie poursuit son déconfinement avec la réouverture lundi des piscines et des salles de sport.

L'Irlande doit rouvrir tous ses commerces lundi - hors centres commerciaux - avant la fin des restrictions de déplacement le 29 juin.

Le gouvernement britannique a annoncé dimanche la réouverture des lieux de culte le 15 juin pour la "prière individuelle" ainsi que les commerces non-essentiels.

- Reflux en réanimation en France -

Quelque 1.059 personnes sont hospitalisées en réanimation actuellement en France mais ce chiffre ne cesse de refluer avec 35 personnes de moins sur les dernières 24 heures.

Le Conseil scientifique espère un allègement des règles sanitaires dans les écoles françaises d'ici la fin juin notamment pour les repas, les récréations et le sport.

Contrairement à une idée répandue au début de l'épidémie, les enfants ne semblent pas être les principaux propagateurs du virus et seraient moins contagieux que les adultes.

- Plus aucun cas au Vatican -

Le Saint-Siège annonce qu'il n'y a plus aucun cas de coronavirus sur son territoire. Un total de 12 personnes ont contracté la maladie.

Le pape François a jugé dimanche l'épidémie "surmontée" en Italie mais a appelé à la "prudence".

- Grèce: les migrants toujours confinés -

La Grèce prolonge de deux semaines le confinement imposé aux camps de migrants surpeuplés. Les migrants installés en mer Egée et sur le continent seront confinés jusqu'au 21 juin.

Le pays prépare dans le même temps la reprise du tourisme essentiel pour son économie: les aéroports d'Athènes et de Thessalonique rouvriront le 15 juin.

Paris (AFP), © 2020 AFP