BFMTV

Brexit: un Britannique résidant en France depuis 27 ans se voit refuser sa naturalisation, une pétition lancée

BFMTV

Son dossier étant ajourné, Mark Lawrence, résidant en France depuis 27 ans, devra attendre deux ans avant de formuler une nouvelle demande.

A l'approche du Brexit, Mark Lawrence, Britannique vivant en France depuis 27 ans, a demandé la nationalité française qui lui a été rejetée deux fois en 2019, relate la BBC ce mercredi. 

Âgé de 48 ans, ce menuisier vit avec sa compagne et ses enfants à Plazac, en Dordogne. Ses 4 enfants, dont 3 sont nés d'un précédent mariage, sont tous nés en France et ont la nationalité française. 

Pas assez de ressources financières

En avril 2019, l'homme dépose une demande de naturalisation auprès de la préfecture de Bordeaux avant de passer des tests de langue et de culture générale obligatoires dans le cadre de la démarche. Après analyse du dossier, les autorités ont rejeté sa demande. Raison invoquée: ses ressources économiques ne seraient pas suffisantes.

"Nous avons vérifié si le demandeur répondait aux critères économiques, c'est-à-dire s'il avait un salaire ou des moyens d'être économiquement autonome sans avoir besoin d'aides sociales", a expliqué Thierry Suquet, préfet de Bordeaux, interrogé par France 3. 

Le quadragénaire a fait appel et a reçu une nouvelle réponse négative. La maire de Plazac Florence Gauthier s'est dite surprise par cette décision, soulignant que Mark Lawrence était très intégré.

"Cela m'a beaucoup surprise", a-t-elle déclaré au micro de France 3.

Au conseil municipal de sa commune

Ce menuisier indépendant parle couramment le français, n'a jamais bénéficié d'aides publiques en France et siège au conseil municipal de Plazac, où il participe à plusieurs projets sociaux.

"La suite n'est pas vraiment claire", "Honnêtement, je pensais qu'il n'y aurait aucun problème avec ma naturalisation car je vis ici depuis si longtemps", a déploré Mark Lawrence, interrogé par la BBC.

Une pétition pour défendre sa naturalisation, adressée au ministère de l'Intérieur, a déjà réuni plus de 33.000 signatures en un mois. Son dossier étant ajourné, Mark Lawrence devra attendre deux ans avant de formuler une nouvelle demande.

Alexandra Jaegy