BFMTV

Brève émission de fumée au niveau du réacteur n°3 de Fukushima

Salle de contrôle du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima-Daiichi. De la fumée noire est brièvement sortie mercredi du réacteur n°3, provoquant l'évacuation temporaire des ouvriers qui tentent d'éviter une catastrophe nucléaire au Japon. /Photo prise

Salle de contrôle du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima-Daiichi. De la fumée noire est brièvement sortie mercredi du réacteur n°3, provoquant l'évacuation temporaire des ouvriers qui tentent d'éviter une catastrophe nucléaire au Japon. /Photo prise - -

TOKYO (Reuters) - De la fumée noire est brièvement sortie mercredi du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima-Daiichi, provoquant l'évacuation...

TOKYO (Reuters) - De la fumée noire est brièvement sortie mercredi du réacteur n°3 de la centrale de Fukushima-Daiichi, provoquant l'évacuation temporaire des ouvriers qui tentent d'éviter une catastrophe nucléaire au Japon.

L'Autorité japonaise de sûreté nucléaire et industrielle a dit ignorer la cause de ce dégagement de fumée, qui provenait de l'enceinte abritant le réacteur.

Citant l'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco), l'agence de presse Kyodo a rapporté vers 08h40 GMT que la fumée se dissipait. Les premières volutes étaient signalées vers 07h30 GMT.

Cette émission de fumée, que les autorités ne classent pas comme incident sérieux, ne semble pas avoir augmenté la radioactivité autour de la centrale, bien au contraire.

L'Agence de sûreté nucléaire a fait état d'une radioactivité de 283,7 microsieverts après que la fumée a été vue, contre 435 microsieverts deux heures plus tôt.

Si de la fumée continue chaque jour, de façon ponctuelle, de s'élever au-dessus de la centrale, le gouvernement japonais a jugé mercredi qu'il n'était pas nécessaire d'élargir pour le moment la zone d'exclusion autour de la centrale, établie dans un rayon de 20 km.

Deux techniciens ont été blessés mercredi alors qu'ils tentaient de rétablir l'électricité dans le réacteur n°1.

Les six réacteurs de Fukushima-Daiichi sont reliés par des câbles au réseau électrique mais seule la pompe de refroidissement du réacteur n°5 a été relancée jusqu'à présent.

Bureau de Tokyo; Henri-Pierre André et Clément Guillou pour le service français

dossier :

Fukushima

REUTERS