BFMTV

Boeing reporte encore la première livraison du 787

Boeing a annoncé vendredi un nouveau report de plusieurs semaines de la première livraison de son modèle 787 "Dreamliner", qu'il explique par l'indisponibilité d'un réacteur du motoriste Rolls-Royce nécessaire pour les vols d'essai. /Photo prise le 19 jui

Boeing a annoncé vendredi un nouveau report de plusieurs semaines de la première livraison de son modèle 787 "Dreamliner", qu'il explique par l'indisponibilité d'un réacteur du motoriste Rolls-Royce nécessaire pour les vols d'essai. /Photo prise le 19 jui - -

par Rhys Jones et Chang-Ran Kim LONDRES/TOKYO (Reuters) - Boeing a annoncé vendredi un nouveau report de plusieurs semaines de la première livraison...

par Rhys Jones et Chang-Ran Kim

LONDRES/TOKYO (Reuters) - Boeing a annoncé vendredi un nouveau report de plusieurs semaines de la première livraison de son modèle 787 "Dreamliner", qu'il explique par l'indisponibilité d'un réacteur du motoriste Rolls-Royce nécessaire pour les vols d'essai.

Le constructeur aéronautique américain prévoit désormais que la première livraison du 787, déjà retardée de plus de deux ans depuis le lancement du programme, aura lieu aux alentours du milieu du premier trimestre 2011, et non plus dans les toutes premières semaines de 2011.

Ce report intervient quatre semaines après l'explosion d'un réacteur Trent 1000 de Rolls-Royce sur un site de tests à Derby, dans le centre de l'Angleterre, qui a contraint le groupe britannique à fermer temporairement ses installations.

"La modification de la date de livraison résulte d'une réévaluation de la disponibilité d'un réacteur nécessaire aux phases finales de vols d'essai cet automne", a expliqué Boeing.

Il a ajouté coopérer avec Rolls-Royce pour faire en sorte que le réacteur concerné soit disponible aussi rapidement que possible et a assuré que le report n'affecterait pas ses prévisions de résultats.

De son côté, un porte-parole de Rolls-Royce a fait savoir que le groupe "collabore étroitement avec Boeing pour accélérer la livraison et se conformer autant que possible au calendrier initial".

REVERS

Pour Howard Wheeldon, analyste de BGC Partners, "même s'il s'agit à l'évidence d'un revers pour le programme, nous ne considérons pas le travail d'ingénierie supplémentaire de Rolls-Royce qui sera probablement nécessaire comme un obstacle majeur pour le 787".

L'action Rolls-Royce perdait 1,2% en début d'après-midi à la Bourse de Londres après être tombée à son plus bas niveau depuis près de deux mois.

Boeing prévoyait initialement de livrer le premier 787 à la compagnie japonaise All Nippon Airways (ANA) avant la fin 2010 mais, le mois dernier, il avait repoussé cette livraison de quelques semaines, donc au début 2011, en évoquant des difficultés techniques.

ANA a jugé le nouveau report "regrettable" et s'est dit impatient de connaître la date de livraison du deuxième appareil.

La compagnie a commandé 55 exemplaires du nouveau modèle de Boeing. Le constructeur s'est engagé à en livrer huit d'ici avril 2011.

Le 787, dont la conception a été marquée par un recours sans précédent aux matériaux composites, est censé être plus économe en kérosène que la génération actuelle d'avions commerciaux.

Le programme de vols d'essai s'est cependant déroulé plus lentement que prévu depuis le premier décollage en décembre dernier.

Catherine Monin et Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez