BFMTV

Attentat à la voiture piégée à Bagdad

ATTENTAT MEURTRIER À BAGDAD

ATTENTAT MEURTRIER À BAGDAD - -

BAGDAD - Un attentat à la voiture piégée a fait dix morts dans un quartier chiite de Bagdad, a déclaré un porte-parole des services de sécurité de la...

BAGDAD (Reuters) - Plusieurs attentats à la bombe à Bagdad et dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak, ont fait au moins 33 morts et plus de cent blessés vendredi, a annoncé la police irakienne.

Les attaques dans la capitale, en ce jour de grande prière, ont visé le quartier chiite de Sadr City. Les explosions se sont produites près de plusieurs mosquées et sur un marché.

Dans la province d'Anbar, au moins huit personnes ont été tuées et une dizaine d'autres blessées par l'explosion de six bombes artisanales.

Les engins ont explosé simultanément à proximité de six maisons, dont les domiciles d'un juge et de plusieurs policiers à Khalidia, une ville située à 83 km à l'ouest de Bagdad. Sept membres d'une même famille ont été tuées dans une de ces attaques. Un policier a également péri en tentant de désamorcer l'une des bombes.

La vaste province désertique d'Anbar, épicentre de l'insurrection sunnite après la chute de Saddam Hussein en 2003, était redevenue une région relativement calme grâce notamment à la formation de milices rurales hostiles à Al Qaïda en 2006.

Dimanche, deux dirigeants d'Al Qaïda en Irak - Abou Ayoub al Masri, chef de la nébuleuse islamiste dans le pays, et Abou Omar al Baghadi, leader du groupe "Etat islamique d'Irak" affilié à Al Qaïda - ont été tués dans un raid mené par les forces américano-irakiennes au nord-ouest de Bagdad.

L'élimination de ces deux dirigeants constitue un coup sévère porté aux activités d'Al Qaïda en Irak, au moment où le pays peine à se doter d'un gouvernement après les élections législatives du 7 mars dernier.

Cette opération s'est accompagnée d'une série de raids victorieux pour les forces de sécurité au cours desquels plus de 300 agents d'Al Qaïda ont été arrêtés et 19 autres tués, selon des responsables américains et irakiens.

Fadhil al Badrani et Michael Christie; Pascal Liétout, Clément Dossin et Guy Kerivel pour le service français