BFMTV

Attaque de la base militaire de Kandahar, des blessés

ATTAQUE DE LA BASE MILITAIRE DE KANDAHAR EN AFGHANISTAN

ATTAQUE DE LA BASE MILITAIRE DE KANDAHAR EN AFGHANISTAN - -

KANDAHAR, Afghanistan - Des insurgés ont tiré samedi des roquettes et lancé une attaque au sol sur la base militaire de Kandahar, dans le sud de...

KANDAHAR, Afghanistan (Reuters) - Des insurgés ont tiré samedi des roquettes et lancé une attaque au sol sur la base militaire de Kandahar, dans le sud de l'Afghanistan et des soldats de l'Otan ont été blessés, déclare l'alliance.

Cinq roquettes ont été tirées sur cette base très étendue où les forces de l'Otan préparent une série d'offensives pour prendre le contrôle de la province de Kandahar, centre spirituel des taliban.

"L'aérodrome de Kandahar a été pris vers 20h00 environ sous des tirs indirects et peu après, une attaque terrestre a aussi été lancée", a déclaré le lieutenant-colonel Todd Vician, porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité en Afghanistan (Isaf).

Un communiqué des forces de l'Otan basées à Kandahar ajoute que plusieurs militaires de l'Otan et employés civils ont été blessés mais qu'aucun insurgé n'a réussi à pénétrer dans la base.

Selon une source proche des services de renseignement à la base de Kandahar, trois roquettes ont touché la base. L'une a touché un terminal pour hélicoptères utilisé par les forces étrangères, blessant quatre étrangers, une autre a frappé un magasin et la troisième n'a touché aucune cible importante.

Les taliban se sont approchés de l'aérodrome et ont tiré des roquettes. Des hélicoptères de combat ont riposté, dit-on de même source.

GRANDE ASSEMBLÉE

Les occupants de la base ont reçu l'ordre de gagner les abris et un message diffusé par haut-parleur a prévenu d'une attaque terrestre, a rapporté un journaliste présent sur les lieux.

Selon certaines informations, une des roquettes pourrait avoir touché un terrain de volley-ball situé dans le principal centre commercial de la base et l'un des insurgés était un kamikaze, a déclaré Lucian Read.

Cette attaque intervient quelques jours après une offensive d'une audace sans précédent contre Bagram, principale base de la coalition, dans laquelle un Américain travaillant sous contrat avec l'US Army a été tué et neuf militaires américains ont été blessés.

Les taliban ont annoncé qu'à partir du 20 mai, ils lanceraient une offensive contre les forces gouvernementales et étrangères et contre les diplomates en Afghanistan en réaction au projet de l'Otan de déclencher une opération à Kandahar, bastion du groupe.

Le commandement américain sur la base de Kandahar a sous sa responsabilité plus de 54.000 militaires déployés dans le sud de l'Afghanistan.

Ces attaques interviennent peu avant la réunion d'une jirga (grande assemblée) convoquée par le président Hamid Karzaï pour promouvoir la réconciliation avec les insurgés.

Golnar Motevalli, Nicole Dupont pour le service français