BFMTV

Une région russe ordonne une campagne de vaccination contre la peste bubonique

La bactérie de la peste bubonique.

La bactérie de la peste bubonique. - CDC - AFP

Plusieurs cas de peste bubonique, dont certains mortels, ont été recensés ces derniers mois en Mongolie et en Chine, frontalières de la Russie.

Une région russe frontalière de la Mongolie a ordonné jeudi une campagne de vaccination des habitants contre la peste bubonique, après la découverte de cas de la maladie dans ce pays.

Le dirigeant de la République sibérienne de Touva, Cholban Kara-ool, a notamment enjoint de vacciner les éleveurs de yacks, mammifères ruminants, dans les deux districts situés à la frontière russo-mongolienne, ont précisé les autorités locales dans un communiqué.

"La maladie est dangereuse et éprouvante", a déclaré Cholban Kara-ool, cité dans le communiqué, soulignant la nécessité d'avoir "un stock permanent de vaccin".

Selon lui, dix cas de peste bubonique ayant entraîné deux décès ont été enregistrés récemment à Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

Les marmottes, vecteurs de la maladie

Au moins une personne meurt chaque année de la peste bubonique en Mongolie, où des campagnes sont orchestrées pour dissuader les gens de s'approcher de marmottes ou de les manger. Ces animaux, connus comme l'un des principaux vecteurs de la maladie, constituent un mets de choix en Mongolie où les habitants consomment leur viande crue "selon les traditions de leurs ancêtres", rapporte Courrier International.

Il faut que les gens "comprennent le danger de consommer de la viande de marmotte", susceptible de véhiculer la bactérie Yersinia pestis, responsable de la peste, et "la nécessité de se faire vacciner à temps", a insisté Cholban Kara-ool.

Début juillet, les autorités russes avaient déjà appelé à ne plus chasser et consommer de marmottes après la découverte de cas de peste bubonique en Mongolie et en Chine voisines. Dans le même temps, les services sanitaires russes avaient également indiqué avoir entamé une campagne de dépistage de cette maladie auprès de rongeurs en Bouriatie, une autre région russi frontalière de la Mongolie. Plus récemment, un village chinois a été mis en quarantaine après la découverte d'un cas mortel de la maladie.

Maëllyss Hedin avec AFP Journaliste BFMTV