BFMTV

Libéré de son camp de détention russe, Khodorkovski est arrivé en Allemagne

Mikhaïl Khodorkovski, anciennement l'homme le plus riche de Russie et critique du Kremlin, a été libéré vendredi.

Mikhaïl Khodorkovski, anciennement l'homme le plus riche de Russie et critique du Kremlin, a été libéré vendredi. - -

L'ex-oligarque a été libéré vendredi après la grâce accordée par le président russe. Il est arrivé à Berlin, en Allemagne, dans l'après-midi.

L'ex-magnat russe du pétrole et critique du Kremlin Mikhaïl Khodorkovski a été libéré ce vendredi du camp où il était détenu, après la grâce accordée par le président Vladimir Poutine, a annoncé l'agence Interfax.

Mikhaïl Khodorkovski "a été libéré conformément au décret de président Vladimir Poutine", a indiqué le service pénitentiaire russe dans un communiqué.

"Il est parti en avion pour l'Allemagne, où sa mère est soignée", a ajouté ce service. Il est arrivé à Berlin vendredi après-midi, a confirmé le ministère allemand des Affaires étrangères.

L'Allemagne qui confirme d'ailleurs, par la voix d'Angela Merkel, avoir oeuvré "en coulisses" pour la libération de Khodorvoski. Celui-ci, qui a confirmé avoir demandé une grâce à Vladmimir Poutine, a remercié Hans-Dietrich Genscher, ancien ministre des Affaires étrangères allemand, pour son rôle joué dans sa libération.

Une annonce qui a surpris les proches de Khodorkovski

Vladimir Poutine avait annoncé jeudi contre toute attente que Mikhaïl Khodorkovski, qui s'y était toujours refusé auparavant, avait sollicité une grâce.

"Guidé par des principes humanitaires, je décrète que Mikhaïl Borissovitch Khodorkovski (...) doit être libéré avant la fin de sa peine", a écrit Vladimir Poutine dans un décret avec effet immédiat, selon le communiqué publié vendredi.

Des analystes politiques et économistes ont estimé que Vladimir Poutine cherchait à améliorer le climat des affaires, et l'image de la Russie à l'approche des jeux Olympiques de février à Sotchi, un projet de première importance pour le président russe.

Le nouveau ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a salué dès jeudi soir une "bonne nouvelle". L'annonce de la grâce de Mikhaïl Khodorkovski a surpris aussi bien ses avocats que la famille de l'ex-oligarque, qui fut un temps l'homme le plus riche de Russie.

M.G. avec AFP