BFMTV

Crise en Ukraine: Poutine avait-il tout planifié?

Vladimir Poutine a-t-il planifié la crise ukrainienne depuis le début?

Vladimir Poutine a-t-il planifié la crise ukrainienne depuis le début? - Alexander Nemenov - AFP

Un document datant de février 2014 et publié ce mercredi par un journal russe tend à prouver que Moscou avait écrit par avance le scénario de la crise ukrainienne.

Vladimir Poutine avait-il soigneusement planifié la crise ukrainienne? Selon un document confidentiel publié ce mercredi par le journal russe Novaya Gazeta, et repéré par France Info, le Kremlin savait très bien où il allait en Ukraine.

Un scénario établi point par point

Daté de début février 2014, soit très peu de temps avant le renversement de l'ex-président Vitkor Ianoukovitch, le 22 février, alors que Kiev vit au rythme du mouvement Euromaïdan, ce document constitue une véritable feuille de route établie par Moscou, prévoyant point par point le déroulé de la crise ukrainienne, de la chute de l'ancien président et des manifestations anti-Maïdan, aux soulèvements dans l'Est du pays, en passant, bien sûr, par l'annexion de la Crimée.

Alors que la chute de Ianoukovitch n'était plus qu'une question de jours, tant le président ne contrôlait plus la situation, Moscou aurait ainsi pressenti la nécessité d'intervenir et de rallier des habitants de l'Est de l'Ukraine à sa cause, alors que l'Europe et les Etats-Unis cherchaient de leur côté à faire adhérer l'Ukraine à l'Union européenne, détaille RFI.

Une preuve écrite de l'ingérence russe

Autrement dit, il s'agirait d'une preuve de l'ingérence de Moscou dans les affaires de l'Ukraine et de sa volonté de désintégrer le pays. Selon France Info, le document qualifie le projet du Kremlin en Russie d"intégrationniste" et prévoit par avance qu'il risque d'"affecter la stabilité économique de la Russie". Un risque compensé, selon le texte, par les "nouvelles ressources démographiques", l'"important potentiel industriel" et le "renouveau de l'armée russe" qu'allaient apporter "l'intégration de la Crimée et de l'est-ukrainien". RFI souligne que Novaya Gazeta soupçonne l'homme d'affaires russe Konstantin Malofeev, que l'UE accuse de financer les séparatistes pro-russes de l'Est de l'Ukraine, d'être l'auteur du document. 

Pour Kerry, la Russie "ment droit dans les yeux"

Mardi, devant une commission du Sénat américain, John Kerry a accusé la Russie de "mentir droit dans les yeux" lorsqu'elle nie son implication dans le conflit en Ukraine. "Le mouvement séparatiste (apparu dans l'Est de l'Ukraine, NDLR) est selon nous une extension de facto de l'armée russe et un instrument de la puissance nationale russe", a ainsi lancé le chef de la diplomatie américaine. Et d'ajouter que Moscou "mène le plus manifeste et le plus important exercice de propagande depuis le plus fort de la Guerre froide".

Les Etats-Unis affirment depuis des mois que Moscou est militairement présent dans l'est-ukrainien aux côtés de rebelles armés par les Russes, ce que ces derniers démentent.

Adrienne Sigel