BFMTV

Antarctique: les passagers du navire bloqué vont être évacués par hélicoptère

Le MV Akademik Shokalskiy, toujours pris au piège dans les glaces, le 30 décembre, près de l'Antarctique.

Le MV Akademik Shokalskiy, toujours pris au piège dans les glaces, le 30 décembre, près de l'Antarctique. - -

Bloqué depuis près d'une semaine dans des glaces de trois mètres d'épaisseur, près de l'Antarctique, un navire russe reste inaccessible par la mer. Ses passagers vont être évacués par hélicoptère.

Bloqué et inatteignable par la mer. La plupart des passagers du navire russe piégé par les glaces près de l'Antarctique doivent être évacués par un hélicoptère chinois, a annoncé lundi le ministère russe des Affaires étrangères. "La décision a été prise d'évacuer 52 passagers et quatre membres d'équipage par un hélicoptère du bateau chinois Xue Long, si les conditions météorologiques le permettent", a précisé le ministère dans un communiqué. Le navire russe transporte au total 74 personnes, des scientifiques, touristes et membres d'équipage.

Le MV Akademik Shokalskiy, un navire battant pavillon russe, a été piégé mardi dernier par les glaces près de l'Antarctique, à une centaine de milles nautiques à l'est de la base française Dumont d'Urville. Il est prisonnier de glaces pouvant atteindre 3 mètres d'épaisseur.

Un brise-glace fait demi-tour

Les autorités australiennes ont annoncé plus tôt ce lundi qu'un brise-glace australien parti à la rescousse du navire MV Akademik Chokalskiï avait dû faire demi-tour pour cause de mauvais temps, et qu'une nouvelle tentative serait effectuée à la première embellie. Deux autres brises-glaces, un français et un chinois, avaient déjà dû rebrousser chemin.

Le centre de coordination des secours en Australie est en contact régulier avec le navire. Partis reproduire l'expédition historique menée dans l'Antarctique il y a un siècle (1911-1914) par l'explorateur australien Sir Douglas Mawson, les passagers sont tous en bonne santé.

A.S. avec AFP