BFMTV

Quatre Français toujours portés disparus au Japon

Une femme consultant une liste de personnes évacuées vers un abri de la préfecture d'Iwata, après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon.

Une femme consultant une liste de personnes évacuées vers un abri de la préfecture d'Iwata, après le séisme et le tsunami qui ont dévasté le nord-est du Japon. - -

PARIS (Reuters) - Quatre Français sont toujours portés disparus dans la zone du séisme et du tsunami qui ont frappé la côte nord-est du Japon, a...

PARIS (Reuters) - Quatre Français sont toujours portés disparus dans la zone du séisme et du tsunami qui ont frappé la côte nord-est du Japon, a déclaré mardi le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé.

La France n'a pas décidé d'évacuer ses ressortissants mais va faciliter le départ de ceux qui le souhaitent, a-t-il précisé lors de la conférence de presse de clôture du sommet du G8 à Paris.

Environ 9.000 Français sont installés au Japon, qui lutte depuis samedi contre une catastrophe nucléaire.

Au lendemain du séisme qui a touché l'archipel, la France avait dit samedi être sans nouvelle d'une vingtaine de ses ressortissants.

"A ce stade, aucune victime (française) n'a été signalée", a dit Alain Juppé. "Nous poursuivons nos vérifications. Quatre Français restent recherchés dans la zone critique".

"Nous n'avons pas donné de consignes d'évacuation mais nous avons, à titre de précaution, demandé aux Français de se déplacer vers le Sud et nous sommes en train de prendre des mesures pour faciliter le départ de nos concitoyens qui le souhaitent", a ajouté le chef de la diplomatie.

C'est pour cette raison qu'Air France est en train de renforcer ses dessertes sur Tokyo et Osaka, a-t-il précisé.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse

REUTERS