BFMTV

Indonésie: la police brûle trois tonnes de cannabis et drogue une ville entière

-

- - -

Les habitants de la ville de Tangerang, en Indonésie, ont été victimes d'étourdissements et de malaises après que la police a décidé de détruire par le feu 3,3 tonnes de marijuana.

Toute une ville stone, à cause de la police. La scène s'est déroulée en Indonésie dans la ville de Tangerang, près de la capitale Jakarta, au mois de mars. Tandis qu'en France, la drogue saisie est brûlée dans des incinérateurs agréés en présence d'un officier de police judiciaire, en Indonésie, la police se contente d'un bon vieux feu de camp en extérieur.

3,3 tonnes de marijuana brûlées dans un feu

Après une saisie importante, la police de Palmerah, dans l'ouest de Jakarta, a choisi de se débarrasser d'une considérable quantité de drogue confisquée aux trafiquants. C'est ainsi que 3,3 tonnes de marijuana sont parties en fumée dans un simple feu de camp organisé à proximité d'un bureau de police. Prévoyants, les policiers avaient bien sûr prévu pour eux des masques de protection, afin d'éviter les effets de la combustion du cannabis.

A l'inverse, les habitants, n'ayant pas été mis au courant de cette destruction massive, ont subi de plein fouet les effets de la fumée de cannabis qui s'est répandue rapidement à cause du vent.

Seuls les policiers portaient un masque

Après avoir inhalé le produit, les locaux et journalistes présents sur place ont commencé à être victimes d'étourdissements. Une des journalistes présente sur place a même dû s'asseoir et prendre une tasse de thé. "J'ai eu mal à la tête, parce que je ne portais pas de masque", a également expliqué à Breitbart un habitant.

La drogue partie en fumée était évaluée à 1 million de dollars.

Audrey Guiraud