BFMTV

Inde: le cyclone Phailin a touché les côtes, cinq morts

Des habitants réfugiés dans un abri en attendant le passage du cyclone près de Gopalpur, en Inde

Des habitants réfugiés dans un abri en attendant le passage du cyclone près de Gopalpur, en Inde - -

Les autorités indiennes avaient préalablement évacué 500.000 personnes et déclenché l'alerte rouge plus tôt dans la journée

Le violent cyclone Phailin qui a touché les côtes orientales de l'Inde samedi, contraignant à l'évacuation un demi-million de personnes, a fait d'ores et déjà cinq morts, a rapporté Times of India. Quatre personnes ont péri à la suite de la chute d'arbres et une femme âgée est morte ensevelie sous les décombres de sa maison, dans l'Etat d'Orissa, rapporte le quotidien.

Le cyclone a commencé à atteindre la ville côtière de Gopalpur, dans l'Etat de l'Orissa, peu après 17h30, heure française, et devait déferler sur une bande cotière de 150 km pendant les six prochaines heures.

Accompagné de rafales de vent pouvant atteindre jusqu'à 240 km/h, le cyclone pourrait être le plus puissant à balayer cette région de l'Inde en 14 ans, avec une montée des eaux de trois mètres qui menace d'inonder les zones côtières.

Il devrait rester classé dans la catégorie des "tempêtes cycloniques très violentes" pendant six heures avant de perdre de sa puissance, a-t-il ajouté.

"Certains ne veulent pas partir"

Près de 500.000 habitants de ces côtes avaient été évacués plus tôt dans la journée. L'alerte rouge a été déclenchée et les craintes sont grandes.

"Certains ne veulent pas partir et résistent. Mais des responsables leur parlent et les font partir", a dit le ministre de l'Intérieur.

Quelque 300 équipes de médecins de l'armée, d'ingénieurs, de secouristes ont été déployées dans les zones les plus à risque de l'Etat de l'Orissa.

La zone qui devrait être touchée avait été sinistrée en 1999 par un cyclone qui avait entraîné la mort de plus de 8.000 personnes.

M.G. et S.A. avec AFP