BFMTV

Inde: huit morts dans l'incendie d'un hôpital

La cause de l'incendie n'a pas encore été déterminée.

La cause de l'incendie n'a pas encore été déterminée. - AFP

Lundi, un incendie s'est déclaré dans un hôpital de Bombay, faisant huit morts.

Le bilan de l'incendie la veille dans un hôpital public indien de Bombay s'est alourdi mardi à huit morts, ont indiqué les autorités locales.

"Un bébé de trois mois a péri dans le feu",

L'incendie s'est déclaré lundi vers 16h au quatrième étage de l'hôpital public ESIC Kamgar situé à Andheri, dans la banlieue nord de la capitale économique du géant d'Asie du Sud. Le précédent bilan faisait état de six morts.

"Un bébé de trois mois a péri dans le feu", a déclaré Tanaji Kamble, porte-parole de l'autorité locale de gestion des catastrophes. Plus de 140 personnes, dont des patients et des membres du personnel médical, sont actuellement traités pour leurs blessures, a-t-il précisé.

Bâtiment des années 1970

La cause de l'incendie n'a pas encore été déterminée. Un responsable des pompiers a indiqué que le bâtiment, datant des années 1970, n'avait pas procédé à une inspection de sécurité incendie.

"Il est du ressort de l'occupant de solliciter une inspection", a dit M.D Ogle, un responsable incendie au sein de la Maharashtra Industrial Development Corporation.

Réglementation laxiste

Les incendies accidentels sont fréquents en Inde en raison d'une réglementation laxiste et du non-respect fréquent des normes de sécurité.

En décembre 2017, au moins quatorze personnes avaient péri dans un gigantesque incendie qui avait dévasté un restaurant de Bombay.

Début décembre, un incendie a ravagé un magasin de confiseries de cette même ville, provoquant l'effondrement d'un immeuble et la mort de douze personnes qui y dormaient.
B.L. avec AFP