BFMTV

Canicule en Inde: près de 1.500 morts, les hôpitaux submergés

Un jeune indien sous un tuyau d'évacuation d'eau en 2010. Chaque année, la canicule en Inde tue des centaines de personnes.

Un jeune indien sous un tuyau d'évacuation d'eau en 2010. Chaque année, la canicule en Inde tue des centaines de personnes. - Asit Kumar - AFP

Le bilan le plus lourd depuis vingt ans. Les hôpitaux indiens faisaient face ce jeudi à un afflux de victimes de la vague de chaleur qui a tué près de 1.500 personnes en un peu plus d'une semaine.

Dans l'Andhra Pradesh (sud-est) - de loin l'Etat le plus touché - 1.020 personnes sont mortes depuis le 18 mai, plus du double du nombre de victimes de la chaleur enregistré pour l'ensemble de l'année dernière.

A New Delhi, où le thermomètre atteint 45°C, les hôpitaux peinaient à faire face à la vague de patients. "Les hôpitaux sont débordés par les victimes de coups de chaleur", a dit Ajay Lekhi, président de la Delhi Medical Association. "Les patients se plaignent de maux de tête sévères et de vertiges. Ils montrent aussi des signes de délire", a-t-il ajouté.

Des centaines de personnes, surtout parmi les plus pauvres, décèdent chaque été dans tout le pays en raison de la chaleur. 2015 s'avère déjà être l'année la plus meurtrière depuis 1995, quand 1.677 personnes étaient décédées des conséquences de la canicule, selon des données officielles.

la rédaction avec AFP