BFMTV

Inde: 45 morts dans un immeuble effondré

Au moins 45 personnes sont mortes dans l'effondrement d'un immeuble à Bombay, samedi.

Au moins 45 personnes sont mortes dans l'effondrement d'un immeuble à Bombay, samedi. - -

Le bilan de l'effondrement d'un immeuble de quatre étages à Bombay a atteint 45 morts, et devrait encore s'alourdir, tandis que les secouristes continuaient de fouiller les décombres, a annoncé samedi un responsable.

Mise à jour le 28/09 à 16h58

Le bilan de l'effondrement d'un immeuble de Bombay vendredi qui avait plus que doublé ce matin, passant à 28 morts, s'est de nouveau alourdi en milieu d'après-midi, à 45 morts. Il devrait encore s'alourdir, tandis que les secouristes continuaient de fouiller les décombres, a annoncé samedi un responsable.

"Nous avons récupéré 45 corps à présent, et nous devrions en trouver d'autres, même si nous gardons espoir de trouver des survivants", a déclaré Alok Avasthy, un haut responsable de l'Autorité nationale chargée de la gestion des catastrophes, après ce drame survenu vendredi dans la capitale économique et financière de l'Inde.

"Nous nous attendons à ce qu'il y ait d'autres cadavres"

"On nous a dit que 89 personnes se trouvaient dans le bâtiment (NDLR : au moment de l'effondrement), et nous en avons jusqu'à présent recensé 78", a-t-il dit, sur les lieux du drame qui s'est produit dans la banlieue est de Bombay.

"Nous avons dégagé 33 personnes en vie,et nous continuerons (à fouiller les décombres) jusqu'à ce que nous ayons retrouvé tout le monde", a dit Alok Avasthy. "Nous nous attendons à ce qu'il y ait d'autres cadavres, mais nous espérons qu'il y aura aussi quelques survivants", a-t-il ajouté.

Des parents et d'autres proches des personnes manquantes observaient en larmes les opérations de secours.

Selon la municipalité de cette métropole, le bâtiment hébergeait des employés de l'administration locale et leurs familles, qui avaient été invités à quitter l'immeuble plus tôt cette année.

"Nous avions demandé aux habitants de quitter l'immeuble en avril

"Le bâtiment avait une trentaine d'années. Nous avions demandé aux habitants de quitter l'immeuble en avril, mais ils ne l'ont pas fait", a déclaré un responsable de la municipalité. Il n'a pas expliqué pourquoi on avait demandé aux familles de partir.

D'après l'agence de presse indienne PTI, une organisation de défense des droits civiques a déposé une plainte contre un contractant qui aurait fait des travaux au rez-de-chaussée avant la catastrophe. Les effondrements d'immeubles sont un problème national en Inde.

Cinq d'entre eux se sont écroulés à Bombay ou dans sa banlieue ces derniers mois, dont l'un en avril, une catastrophe qui avait fait 74 morts.

L. B. avec AFP