BFMTV

Un ingénieur allemand de retour en Chine testé positif au coronavirus

L'ingénieur allemand est arrivé en Chine en empruntant une avion-charter de Lufthansa.

L'ingénieur allemand est arrivé en Chine en empruntant une avion-charter de Lufthansa. - Boris Roessler - DPA/AFP

L'homme était à bord d'un avion transportant une majorité d'Allemands, environ 200 employés et leurs familles, parti de Francfort (Allemagne) et ayant atterri samedi à l'aéroport de Tianjin, à une centaine de kilomètres au sud-est de Pékin.

Un ingénieur allemand qui avait pris le premier vol de retour en Chine d'employés européens, a été testé positif au coronavirus sans toutefois présenter de symptômes, ont indiqué dimanche les autorités locales. 

L'homme était à bord d'un avion transportant une majorité d'Allemands, environ 200 employés et leurs familles, parti de Francfort (Allemagne) et ayant atterri samedi à l'aéroport de Tianjin, à une centaine de kilomètres au sud-est de Pékin. Ce vol marquait le premier retour d'Européens dans le pays depuis la suspension des visas fin mars pour cause d'épidémie.

Dans un communiqué, les autorités de Tianjin ont précisé que cet homme de 34 ans avait été testé positif malgré l'absence de symptômes au départ de Francfort. Il a été transféré vers un hôpital local pour observation. Tous les passagers du vol ont subi un test de dépistage du virus à leur arrivée et ont été placés en quarantaine pour deux semaines.

Des restrictions levées

Quelque 200 dirigeants et employés d'entreprises allemandes étaient à bord de l'avion-charter, géré par Lufthansa. Un deuxième avion doit partir de Francfort pour Shanghai le 3 juin. Plus de 5200 entreprises allemandes sont implantées en Chine, selon la Chambre de commerce germanique. 

La Chine, premier pays touché par le nouveau coronavirus, a fermé fin mars ses frontières à tous les détenteurs de visa, y compris les titulaires de permis de résidence, par crainte d'une nouvelle vague de contaminations depuis l'étranger.

Deux mois après la fermeture de ses frontières, la Chine commence à lever certaines restrictions imposées aux étrangers. Pékin a annoncé vendredi que les ressortissants de Singapour dont la présence en Chine est indispensable au redémarrage économique, seront autorisés à revenir dans le pays à compter de début juin. La mesure ne s'appliquera toutefois qu'à six villes et provinces dans un premier temps, dont Shanghai. 

C.Bo. avec AFP