BFMTV

Chine: la fille d'un libraire hongkongais "disparu" en appelle à Washington

Des policiers passent devant les avis de recherche concernant Gui Minhai (à gauche), un des cinq libraires travaillant pour la maison d'édition Mighty Current, et disparus depuis 2015.

Des policiers passent devant les avis de recherche concernant Gui Minhai (à gauche), un des cinq libraires travaillant pour la maison d'édition Mighty Current, et disparus depuis 2015. - ANTHONY WALLACE / AFP

La fille d'un des cinq libraires hongkongais dont la disparition en 2015 avait choqué l'ex-colonie britannique, a exhorté Washington à l'aider à mettre un terme à la détention "illégale" en Chine de son père.

Les libraires hongkongais disparus en 2015, au nombre de cinq, travaillaient tous pour Mighty Current, une maison d'édition publiant des livres peu amènes envers Pékin ainsi que des livres sur les moeurs et la vie privée des hauts responsables politiques de Chine. Cette affaire a secoué le territoire revenu en 1997 dans le giron de Pékin, faisant craindre une reprise en main par la Chine de cette région semi-autonome. Ce mercredi, nous apprenons que la fille d’un de ces libraires en a appelé à Washington pour tenter de faire cesser la rétention de son père, détenu en Chine.

Détention "non officielle et illégale"

"Cela fait maintenant huit mois que mon père et ses collègues sont en détention. On ne m'a toujours pas dit où il se trouvait, comment il était traité et ce qu'était légalement son statut", a déclaré Angela Gui mardi lors d'une audition devant le Congrès américain. Son père, Gui Minhai, un ressortissant suédois copropriétaire de Mighty Current, n'était pas rentré à Hong Kong en octobre après des vacances en octobre. Sa détention "non officielle et illégale" est "particulièrement choquante compte tenu du fait que mon père a la nationalité suédoise, et uniquement la nationalité suédoise", a-t-elle dit.

A.M avec AFP