BFMTV

Afghanistan: quatre morts dans un attentat contre la plus grande base américaine

La base se trouve à 50 kilomètres de la capitale afghane Kaboul.

La base se trouve à 50 kilomètres de la capitale afghane Kaboul. - Shah Marai - AFP

L'attaque, qui a fait au moins quatre morts sur une base ultra-sécurisée américaine, a été revendiquée par les talibans.

Au moins quatre personnes ont été tuées samedi à l'aube dans un attentat revendiqué par les insurgés talibans contre la plus grande base militaire américaine d'Afghanistan, près de Kaboul, a annoncé l'Otan. L'attentat qui s'est produit dans la base de Bagram survient alors que les talibans intensifient leurs attaques dans tout le pays avant l'arrivée de l'hiver, qui est généralement l'occasion d'une trêve des combats.

"Un engin a explosé sur la base aérienne de Bagram (...) quatre personnes sont mortes dans l'attaque et 14 ont été blessées", a déclaré l'Otan dans un communiqué, sans préciser les nationalités des victimes. "Nous traitons les blessés et avons ouvert une enquête".

Waheed Sediqi, porte-parole du gouvernorat de la province de Parwan, où se situe Bagram, a déclaré qu'un kamikaze s'était fait exploser vers 5h30, heure locale, près d'un réfectoire à l'intérieur de la base. "Nous ignorons l'identité des victimes mais l'assaillant était l'un des employés afghans sur place", a-t-il dit à l'AFP.

Dégradation de la situation sécuritaire

L'attaque a été rapidement revendiquée. Zabihullah Mujahid, porte-parole des talibans, a déclaré que l'attaque a fait "beaucoup de victimes dans les rangs de l'envahisseur américain" samedi. Cet attentat met en évidence la dégradation de la situation sécuritaire, presque deux ans après la fin formelle des opérations de combat de l'Otan en Afghanistan et alors que les forces afghanes sont à la peine face aux insurgés islamistes talibans.

Depuis le retrait de la majorité des forces occidentales fin 2014, l'opération Resolute Support compte 12.000 hommes, dont près de 10.000 Américains. Sous commandement américain, ils sont chargés de former, conseiller et assister leurs pairs afghans et de les appuyer dans leur lutte contre les talibans et le groupe Etat islamique, surtout présent dans l'Est du pays.

J.C. avec AFP