BFMTV
Amérique du Nord

Trump: son avocat a payé une actrice porno qui prétend avoir eu une liaison avec le président

L'avocat personnel de Donald Trump assure avoir versé de sa poche 130.000 dollars à une actrice pornographique qui prétendait avoir eu une relation sexuelle avec le président américain.

L'avocat personnel du président américain a déclaré mardi qu'il avait versé 130.000 dollars, soit 105.000 euros, de sa poche à une actrice de cinéma pornographique qui avait affirmé avoir eu une relation sexuelle avec le magnat de l'immobilier en 2006, dans un communiqué envoyé au New York Times.

Pas des "dépenses de campagne"

L'avocat Donald Cohen a précisé qu'il n'avait pas été remboursé par Donald Trump de la somme versée à Stephanie Clifford, connue sous le nom de Stormy Daniels dans l'industrie pornographique. Le paiement était légal, a ajouté Donald Cohen, qui n'a pas précisé les raisons de ce versement d'argent. Il a cependant spécifié que ce n'était "pas une contribution ou unr dépense de campagne".

"Ni l'Organisation Trump, ni la campagne de Trump n'étaient partie à la transaction avec Mme Clifford, et ni l'une, ni l'autre ne m'ont remboursé ce versement, directement ou indirectement", a déclaré l'avocat.

Afin qu'elle garde le silence durant la campagne

Donald Cohen a livré le même communiqué à la commission électorale fédérale en réponse à une plainte d'une groupe de surveillance du gouvernement.

Selon The Wall Street Journal, qui a publié un article à ce sujet mi-janvier, l'avocat aurait payé Stephanie Clifford en octobre 2016 afin qu'elle garde le silence durant la campagne présidentielle sur cette relation sexuelle. Dans un communiqué, la Maison Blanche a catégoriquement démenti toute rencontre à caractère sexuel entre Donald Trump et Stormy Daniels.

"Il s'agit de vieilles infos recyclées, qui ont été publiées et démenties avec véhémence avant l'élection", a assuré un responsable de la présidence.

Un démenti en demi-teinte

Mais un autre magazine a publié en janvier dernier une interview réalisée en 2011 dans laquelle l'actrice prétendait avoir eu une relation sexuelle avec Donald Trump lors d'un tournoi de golf dans le Nevada, un an après son mariage avec Melania et quatre mois après que cette dernière a accouché de leur fils Barron. Selon elle, ils se seraient ensuite revus à plusieurs reprises.

Début février, Stephanie Clifford a démenti avoir eu une relation sexuelle avec Donald Trump et reçu de l'argent pour ne pas ébruiter l'affaire. Mais invitée sur un plateau de télévision, elle s'est montrée ambiguë, déclarant "ça ne ressemble pas à ma signature, n'est-ce pas?" et allant jusqu'à dire qu'elle ne savait pas d'où provenait ce courrier.

Lors de la course à la Maison Blanche et depuis qu'il est président, Donald Trump a été accusé par plusieurs femmes de harcèlement ou d'attouchements sexuels remontant à des années, des faits qu'il a niés en bloc.

C.H.A. avec AFP