BFMTV

Tempête Harvey: au moins trois morts au Texas, des inondations "extrêmement graves"

Des personnes sont secourues après le passage de l'ouragan Harvey, à Houston au Texas, le 27 août 2017

Des personnes sont secourues après le passage de l'ouragan Harvey, à Houston au Texas, le 27 août 2017 - MARK RALSTON / AFP

Houston, la quatrième ville américaine, subissait dans la nuit de dimanche à ce lundi des inondations "sans précédent" causées par la tempête Harvey.

Routes submergées par les flots, toitures de maisons envolées, panneaux de signalisation et lignes électrique à terre, branches d'arbres jonchant le sol... Le Texas subit depuis ce dimanche des inondations "sans précédent", causées par la tempête Harvey qui a fait au moins trois morts et plusieurs blessés.

Une personne est morte après avoir "été prise au piège dans l'incendie de sa maison pendant la tempête" dans la région de Rockport, a déclaré à la presse un haut responsable du comté d'Aransas, sur la côte texane. À Houston, selon la presse locale, une femme s'est noyée en sortant de sa voiture dans une zone où le niveau des eaux était élevé. Le bilan humain s'est alourdi en milieu de journée, ce dimanche, avec l'annonce d'un troisième décès.

Des zones entières sont encore inaccessibles ou submergées. "C'est grave et ça va empirer", a averti le gouverneur du Texas, Greg Abbott, sur Fox News Sunday, soulignant que les dégâts atteindront "des milliards de dollars".

"J'étais terrifié"

Au Texas, les stigmates de l'arrivée de Harvey sont nombreux. À Port Aransas, déserté par ses habitants, des bateaux se sont échoués au milieu des rues ou contre des bâtiments. "La plupart des endroits de la ville subissent des inondations. Ne pensez pas qu'il est sûr de conduire n'importe où dans la ville", a tweeté le chef de la police de Houston, Art Acevedo.

Les autorités de Houston ont appelé les 2,3 millions d'habitants à rester chez eux, les rues s'étant transformées en rivières au débit rapide.

"Il nous faudra des années pour nous remettre de ce désastre", a estimé le responsable de l'Agence fédérale des situations d'urgence Brock Long.

"On est près de la baie, on a l'habitude des vents violents, mais rien à voir avec la nuit dernière, j'étais terrifié", a raconté Brandon Gonzalez, propriétaire d'un magasin à Corpus Christi, ville côtière de 300.000 habitants transformée en cité fantôme après avoir été en grande partie évacuée. Son habitation a été "secouée dans tous les sens" durant la nuit.

230.000 foyers privés de courant

Le gouverneur Abbott a fait état de "dégâts très importants", précisant que 230.000 foyers étaient toujours privés de courant, "et cela va durer plusieurs jours". Au moins 50 cm de précipitations sont tombées dans certaines zones -voire le double en certains endroits, a-t-il ajouté.

"Certains ont vu leur maisons fauchées (par la tempête). Certains n'auront pas d'endroit où revenir."

Après avoir accosté dans cet État du Sud vendredi soir en catégorie 4 -sur une échelle de 5-, l'ouragan a été rétrogradé pour n'être plus qu'une tempête tropicale avec des vents soufflant à 110 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC) samedi soir. Mais sa progression très lente, seulement 4 km/h, la rend très dangereuse car le déluge va continuer sur les mêmes régions quatre ou cinq plusieurs jours.

Le président Donald Trump, qui a signé dès vendredi une déclaration de catastrophe naturelle, a appelé samedi les équipes à "rester pleinement mobilisées", selon la Maison Blanche. "La ville, l'État et le gouvernement fédéral travaillent parfaitement ensemble", a tweeté le président américain, qui se rendra sur place ce mardi.

J.P. avec AFP