BFMTV
États-Unis

Washington refuse de parler de "génocide" arménien, joie du président turc

BFMTV

La Maison-Blanche a appelé mardi à une reconnaissance "pleine, franche et juste" des massacres de centaines de milliers d'Arméniens perpétrés par l'Empire ottoman à partir de 1915. Mais Washington a refusé d'employer le terme "génocide".

Un choix qui a réjoui le président turc Recep Tayyip Erdogan, qui a assuré avoir le plein "soutien" de son homologue Barack Obama.

"Je n'aimerais pas entendre Obama dire quelque chose comme ça, et je ne m'y attends pas de toute façon. Pour la Turquie, la position américaine est très claire, elle est contre" la reconnaissance du génocide, a déclaré Erdogan lors d'une conférence de presse avec le président irakien Fouad Massoum.

La Turquie nie catégoriquement que l'Empire ottoman ait organisé le massacre systématique de sa population arménienne pendant la Première guerre mondiale, et récuse le terme de "génocide" repris par l'Arménie, de nombreux historiens et une vingtaine de pays dont la France, l'Italie et la Russie.

Le 12 avril dernier, le pape François avait utilisé le terme "génocide" pour qualifier le massacre des Arméniens.

la rédaction avec AFP