BFMTV

"Trop gentil" avec les inconnus, sa famille organise son kidnapping pour lui donner une leçon

Un enfant de 6 ans a été enlevé par sa famille aux Etats-Unis (photo d'illustration).

Un enfant de 6 ans a été enlevé par sa famille aux Etats-Unis (photo d'illustration). - Jamie Squire - AFP

La famille d'un enfant américain de six ans a simulé un enlèvement afin de lui inculquer la méfiance envers les inconnus. Revolver, liens et menaces d'en faire un esclave sexuel, rien ou presque ne lui a été épargné pendant près de quatre heures. Tous sont actuellement en garde à vue.

Il n’est jamais prudent d’être "trop gentil" avec des inconnus. Encore moins avec sa famille. Un petit garçon américain de six ans l’a appris à ses dépens. L’estimant trop peu méfiant envers ceux qu’il ne connaît pas, sa mère, sa grand-mère et sa tante ont simulé son enlèvement, afin de lui apprendre à avoir peur des inconnus. La tante du jeune garçon, Denise Kroutil, aurait ainsi demandé à un complice, Nathan Wynn Firoved, de kidnapper l’enfant pour l’"effrayer". Selon la police, l’homme l’aurait attiré dans son camion lundi et lui aurait dit qu’il "reverrait plus jamais sa maman". Aussitôt, le petit garçon se met à pleurer et l’homme lui montre un revolver affirmant qu’il le blesserait s’il ne cesse pas de pleurer.

Menacé de devenir esclave sexuel

Histoire de rendre la scène encore plus réelle, il lui attache les mains et les pieds avec des sachets plastiques et lui recouvre le visage pour l’empêcher de voir la route qu’ils empruntent. Il est ensuite emmené dans le sous-sol de sa propre maison.

Mais Denise Kroutil devait estimer qu’il n’allait pas encore assez loin. Elle décide alors de retirer le pantalon du garçon en lui disant qu’elle compte le vendre comme esclave sexuel.

Garde à vue pour toute la famille

Le faux-kidnapping terminé, l’enfant a été amené au rez-de-chaussée, où sa famille l’a accueilli avec un discours sur la méfiance vis-à-vis des inconnus. Selon la police, l’enlèvement aura duré près de quatre heures.

C’est après avoir parlé de cet indicent à l’école que la famille du garçon a été interpellée. Ils ont été arrêtés pour enlèvement et abus et négligence à l’encontre d’un enfant. Ils sont tous détenu en garde à vue sous caution de 250.000 dollars chacun.

A. Dt.